Depuis 2019, le Compte personnel de formation (CPF) permet de financer des cours d’anglais, si tant est que la formation suivie est sanctionnée par un diplôme ou une qualification reconnue.

Le CPF est un dispositif créé pour permettre aux actifs de bénéficier d’un certain nombre d’heures de formation tout au long de leur carrière professionnelle.

Tous les salariés peuvent en bénéficier, du privé ou du public, tout comme les jeunes et les demandeurs d’emploi, pour réaliser une formation. Depuis janvier 2019, le champ des formations éligibles au CPF s’est élargi et le dispositif permet désormais de financer des formations d’anglais si elles ont vocation diplômante ou qualifiante.

Une bonne pratique de l’anglais est un atout non négligeable pour trouver facilement un emploi ou évoluer professionnellement. Il est donc normal que des formations d’anglais à visée professionnel soient éligibles au CPF.

Comment fonctionne le CPF ?

Le Compte Personnel de Formation constitue un dispositif mis en place par l’Etat en vue d’améliorer le niveau des salariés en les encourageant à suivre des formations tout au long de leur carrière jusqu’à leur retraite, même s’ils connaissent des périodes de chômage. Cela pour améliorer leur situation professionnelle et faciliter leur insertion en comblant le manque de qualifications et de compétences.

Tous les actifs possèdent un Compte personnel de formation accessible en ligne ici. Ce compte est abondé en euros pour permettre à chacun d’évaluer son crédit de financement d’une formation parmi celles proposées par les organismes agrées.

Les heures de formation peuvent être réalisées, soit pendant les heures du travail, soit en dehors des horaires de travail. Dans ce deuxième cas, les salariés n’ont pas à demander d’autorisation de leurs employeurs pour s’inscrire à la formation.

Depuis 2019, le CPF permet de financer des formations d’anglais, dont la pratique devient de plus en plus incontournable dans le monde professionnel. Les formations d’anglais éligibles au CPF permettre d’acquérir une qualification ou un diplôme reconnus.

Le CPF successeur du DIF

Depuis l’application de la réforme de la formation professionnelle au 1er janvier 2015, le DIF ou Droit Individuel à la formation a été remplacé par le CPF. Pour rappel, le DIF permettait de cumuler 120 heures de formation contre 150h pour le CPF. Les formations sont uniquement mises en place pour des parcours qualifiants.

Toutefois, le nombre de DIF cumulé avant le mois de janvier 2015 ont été reversé dans le compte CPF, et ce, même si le salarié a subi un changement de situation professionnelle dans le cas d’une perte de l’emploi ou d’un licenciement par exemple.

A combien d’heures de formation avez-vous droit ?

Chaque salarié peut accumuler 24 heures sur son compte personnel de formation par an, jusqu’à atteindre 120 heures de plafond correspondant à 5 ans de travail à plein temps. Ensuite, on calcule le nombre d’heures sur une base de 12 heures par an jusqu’à une limite maximale de 150 heures.

Le nombre d’heures de formation cumulées dépend de deux critères : le fait de travailler à temps plein ou à mi-temps. Par exemple, si l’employé travaille à mi-temps, il pourra cumuler 12 heures de formation par an au lieu de 24 heures. Deuxièmement, il est possible de prolonger les heures de formation grâce à des accords d’entreprise ou via des initiatives de Pôle Emploi ou des régions qui accordent des heures de formation supplémentaires.

Comment utiliser le Compte Personnel de Formation pour se former à l’anglais ?

Pour bénéficier d’une formation d’anglais avec le CPF, les salariés doivent en premier lieu se rendre sur le site officiel du dispositif accessible ici pour s’inscrire et créer un Compte personnel de formation afin de connaître le nombre de formation qui leur est alloué.

Ensuite, pour choisir une formation en anglais, ils doivent identifier le code formation correspondant au test d’anglais qu’ils souhaitent passer. Pour le BULATS par exemple, il faut choisir le code 236371, pour le TOEIC le code 236593 et celui du TOEFL est 134267. Ces codes vous permettent de rechercher ensuite les organismes proposant en France des formations d’anglais éligibles au CPF.

Les salariés peuvent se tourner vers le service des ressources humaines de leur entreprise pour avoir plus d’informations sur les codes des formations d’anglais du CPF.

Il faut noter que si les salariés désirent suivre une formation en dehors de leur temps de travail, ils n’ont pas besoin de demander l’accord de leur employeur pour bénéficier de leurs droits ouverts dans le cadre du CPF. Les OPCA (organismes paritaires qui financent la formation continue) parle alors de « CPF autonome » et « CPF silencieux ».  Pour ce faire, il faut cocher la mention « dossier confidentiel » dans votre compte personnel de formation en ligne.

Normalement, les frais de formation sont pris en charge dans le cadre du CPF et dans la limite des droits acquis par le salarié. Pour se renseigner sur les modalités de financement complémentaires, les salariés peuvent directement contacter les organismes de formation en anglais et connaître les démarches à suivre.

Depuis l’entrée en vigueur du CPF en 2015, l’État met en ligne une liste des formations éligibles au CPF mise à jour de manière régulière. Avant d’entamer les démarches, il est donc primordial d’en consulter la liste accessible notamment sur le site de la CNCP en cliquant ici.

Quelles formations d’anglais sont accessibles par le biais du CPF ?

Le CPF n’a vocation qu’à financer des formations diplômantes ou qualifiantes afin de faciliter l’insertion ou l’évolution professionnelle des bénéficiaires. Les formations d’anglais éligibles au CPF concernent donc uniquement les programmes sanctionnés par un titre ou une qualification reconnue, inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Depuis 2019, le champ des formations éligibles s’est élargi et le CPF permet aussi de préparer plusieurs types d’examens ou tests d’anglais et améliorer ainsi votre niveau. A titre d’exemple, il est ainsi possible de préparer le TOEIC (Test of English for International Communication), le TOEFL (Test of English as a Foreign Language), le BEC (Business english certificate), le BULATS (Business Language Testing Service) / LINGUASKILL, ou un Diplôme de compétence en langue (DCL).

Choisir un organisme de formation

Une fois que les salariés sont certains que la formation en anglais dont ils souhaitent bénéficier figurent dans la liste des formations éligibles au CPF, ils peuvent se renseigner auprès des établissements de formation en anglais qui les dispensent.

Il existe de nombreux d’établissements proposant des formations d’anglais éligibles au CPF et qui peuvent aider les actifs à financer leur formation par son biais. Ces établissements proposent le plus souvent de réaliser un test pour évaluer le niveau des candidats à leurs formations avant que ces derniers puissent choisir les heures de cours correspondant aux diplômes qu’ils souhaitent obtenir : TOEFL, TOEIC, BULATS, etc.