L’ingénieur R&D s’occupe de la conception, du développement et de la réalisation de services, de procédés ou de produits afin de mener à bien les projets d’innovation d’une entreprise donnée.

Il assure l’ensemble des tâches selon le type de projet. Cela englobe l’étude de faisabilité du projet, la définition des attentes et besoins des entreprises, jusqu’à la réalisation proprement dite du projet.

Travaillant dans une entreprise, l’ingénieur R&D doit faire preuve de compétences et de qualifications précises pour pouvoir assurer ses fonctions. Doté d’un vrai esprit d’entreprise et des qualités de leadership, il est créatif et rigoureux dans son travail.

L’ingénieur R&D peut travailler dans des domaines aussi nombreux que diversifiés. Il peut intégrer une entreprise œuvrant dans l’aérospatial ou l’automobile. Les secteurs de l’agroalimentaire, de la santé ou du cosmétique ont également besoin de cet expert. Enfin, l’ingénieur peut rejoindre une entreprise dédiée à l’informatique ou œuvrant dans les télécoms.

Pouvant s’adapter à toutes les éventualités, l’ingénieur maîtrise des outils diversifiés et est capable d’utiliser ses connaissances selon les situations.

Compte tenu des nombreux critères exigés par le métier, les entreprises sont actuellement confrontées à une pénurie de candidats qualifiés pour ce poste. Le recrutement par alternance constitue alors une véritable aubaine pour les sociétés à la recherche des perles rares. Cette méthode leur permet en effet de trouver de bons candidats, de leur dispenser des formations sur-mesure et de suivre leur évolution en entreprise.

Le métier d’ingénieur R&D

Missions

De manière générale, l’ingénieur R&D a pour principale mission de concevoir de nouveaux produits pour les entreprises dans le but d’améliorer leurs activités. Pour ce faire, le profil doit concevoir de nouveaux services et procédés en vue de mettre en place un projet d’innovation.

Tâches et fonctions

Les tâches et attributions de l’ingénieur R&D se divisent en plusieurs catégories selon les étapes de réalisation du projet.

Pour l’analyse et le positionnement produit :

  • il prend contact avec les entités concernées : le service marketing, le directeur de programme ou le chef de projet pour comprendre les besoins du projet
  • il s’informe sur les contraintes techniques liées au projet, notamment en termes de budget, de planning ou encore de déla
  • il réalise une analyse fonctionnelle des attentes et besoins des futurs utilisateurs• il apporte si nécessaire des explications complémentaires afin de mieux cerner les spécifications fonctionnelles du proje
  • il traduit le cahier des charges
  • il définit les outils et équipements à utiliser pour développer le produit en respectant le budget, le délai, etc.
  • il se renseigne sur la faisabilité du produit
  • il met en place un cahier des charges technique en se basant sur les caractéristiques du produit

Pour la conception et le développement du projet

  • il définit les outils nécessaires à utiliser pour mener à bien le projet : oR&Dinateurs, appareils de calcul, paillasse en laboratoires, etc. en vue d’optimiser les expérimentations
  • il détermine les paramètres à étudier en prenant en compte les paramètres d’utilisation, la nature du produit ou bien le process d’industrialisatio
  • il choisit les méthodes d’analyse à employer afin de créer des solutions innovantes toujours en considérant les contraintes techniques
  • il valide la protection industrielle en déposant le brevet lorsque le concept est mis en place

Dans le cadre de sa mission, l’ingénieur R&D peut également être amené à :

  • effectuer une veille des brevets technologiques et concurrentiels en vue d’identifier les orientations spécifiques du marché
  • réaliser du benchmarking
  • effectuer des tests sur les produits concurrents pour noter les données les plus pertinentes susceptibles de permettre d’améliorer le produit
  • se renseigner sur les éléments juridiques comme les brevets, lois et règlements indispensables à l’évaluation du projet, ainsi que les contraintes
  • se chargeR&De trouver les fournisseurs de qualité pour répondre aux exigences du produit

Pour l’étape des tests et validation

  • il élabore les scénarios de tes
  • il effectue les tests en vue d’identifier et résoudre les éventuels dysfonctionnements du produit développé
  • il réalise le test du produit selon les différentes conditions relatives à la production et à l’utilisation
  • il interprète les résultats des tests et les valide
  • il s’assure que le produit soit conforme aux spécifications et aux éléments qualité en tenant compte de la demande du client

Pour la correction et l’amélioration du produit

  • il adapte les spécifications du procédé élaboré en se basant sur les tests effectués et les besoins des utilisateur
  • il corrige la documentation technique si besoin
  • il crée plusieurs versions du produit ou réaliser une version spécifique demandée par le client
  • il améliore les caractéristiques du projet en réalisant une veille technologique et concurrentielle de manière permanente
  • il remplace les matériaux et les optimise après la mise en place de normes techniques ou suite à une amélioration de la performance des matériaux utilisés
  • il participe au lancement du produit et à sa mise en production
  • il transmet le cahier des charges technique aux ingénieurs de production concernés
  • il discute des problèmes constatés sur la ligne de production avec l’équipe de production
  • il échange avec l’équipe marketing concernant la valeur ajoutée de la solution développée. Cela concerne l’innovation technique, le positionnement concurrentiel, etc.

Le profil

Quelles qualifications professionnelles sont requises pour ce poste ?

Le métier d’ingénieur R&D s’ouvre aux profils sortant d’une école d’ingénieur généraliste ou spécialisée dans le secteur d’activité de l’entreprise

Ainsi, ce poste s’adresse aux titulaires d’un niveau de troisième cycle comme :

  • un master technique spécialisé
  • un diplôme d’ingénieur

Les compétences requises

Ce métier de cadre s’adresse aux candidats ayant des compétences et connaissances requises. Le candidat doit en effet :

  • avoir d’excellentes compétences et connaissances en environnement R&D
  • maîtriser le mode de fonctionnement, d’organisation et de planification d’un projet R&D (cycle de recherche, gestion de projet, marché associé, veille concurrentielle, etc.
  • maîtriser l’anglais à l’oral et à l’écrit pour mieux communiquer et pouvoir rédiger les rapports sans difficulté.

Les qualités nécessaires pour ce poste

Le candidat doit aussi se doter de certaines qualités :

  • le sens de l’organisation, la rigueur et la minutie sont indispensables
  • la capacité de travailler en équipe
  • les qualités personnelles et relationnelles
  • une certaine capacité rédactionnelle
  • l’esprit de synthèse et d’analyse
  • le respect des délais

Un métier en tension

Très demandé, le profil d’ingénieur R&D est sollicité par les entreprises de petite, moyenne ou grande taille œuvrant dans le secteur public et privé. Parmi les plus grands recruteurs de ce candidat, les secteurs de l’industrie chimique, de l’aéronautique, de la santé, de l’information, de l’énergie et même du cosmétique sont les plus nombreux.

Mais ce profil est également recherché activement par les sociétés destinées à l’ingénierie, aux éditeurs de logiciel et aux sociétés de télécoms. Les établissements publics embauchent également comme l’Inria, le Cnes, l’Inserm, le Cirad, MNHN ou encore le CNRS.

Les perspectives d’évolution dans le métier

Le métier d’ingénieur R&D ouvre la porte à de nombreuses opportunités professionnelles plus intéressantes. En acquérant de l’expérience et de nouvelles compétences, le profil peut devenir Chef de Projet R&D pour superviser une équipe d’ingénieurs.

En poursuivant son cursus, il peut également prétendre au poste d’ingénieur brevet ou ingénieur devis et estimation.

Grâce aux expériences rassemblées par le profil à son poste, il peut même prétendre au titre de chef de produit technique. Les postes d’ingénieur en valorisation de la recherche et celui de consultant en management de l’innovation constituent d’autres postes accessibles.

Liste des postes accessibles au profil :

  • Chef de produit technique
  • Chef de projet R&D
  • Ingénieur devis et estimation
  • Ingénieur brevet Ingénieur en valorisation de la recherche
  • Consultant en management de l’innovation

Recruter un ingénieur R&D via la formation en alternance

Recrutement externe

Les candidats de 26 ans et moins

Le métier d’ingénieur R&D est accessible après un cursus assez long. Les profils de moins de 26 ans qui n’ont pas le bac opteront pour :

  • le contrat d’apprentissage pour participer à une formation afin d’être embauché par les entreprises. Ce cursus s’adresse aux jeunes de 16 ans minimum.
  • le bac professionnel qui permet de prendre part à de nombreuses formations en alternance

Les bacheliers choisiront le contrat d’apprentissage en vue de participer à une formation et d’acquérir un diplôme de niveau Bac +2 avant de poursuivre avec une licence et un master de niveau bac+5.

Les candidats de 26 ans et plus

Le contrat de professionnalisation permet aux candidats de bénéficier d’une formation professionnelle qualifiante et d’acquérir un CQP, une qualification professionnelle ou un diplôme.

Cette formation inclut une partie théorique organisée par un établissement de formation. La partie pratique se déroule obligatoirement en entreprise pour que le candidat puisse s’habituer au métier et à l’environnement de travail.

Recrutement interne

Les salariés déjà en poste peuvent également être choisis par les entreprises pour exercer le métier d’ingénieur R&D. Mais avant d’occuper le poste, le profil doit avoir toutes les compétences et qualités requises. Ils peuvent pour cela choisir la formation en alternance.