L’aide-soignant a pour mission d’effectuer toutes les tâches liées à l’hygiène et au confort des patients. De ce fait, c’est lui qui côtoie les malades au quotidien.

Travaillant sous la responsabilité des infirmiers, l’aide-soignant s’occupe des soins d’hygiène et des soins de prévention et assure le confort des patients hospitalisés. Il peut également se déplacer chez certains établissements comme les maisons de retraite par exemple. Bien sûr, l’aide-soignant peut aussi se rendre au domicile des personnes malades.

L’aide-soignant peut intégrer une entreprise et travailler dans un établissement médical comme un hôpital, une clinique ou encore un service de maternité. Il peut également devenir aide-soignant fixe dans une maison de retraite ou une résidence pour personnes âgées où il est très demandé. Enfin, l’aide-soignant peut travailler dans une école ou une crèche pour assurer les soins quotidiens des enfants en cas d’accidents ou de blessures. Il pose ainsi les pansements, prend la température, il a alors un rôle préventif.

L’aide-soignant peut également intervenir à l’occasion des Services de Soins infirmiers à domicile ou SSIAD en travaillant sous l’autorité d’un infirmier. Il devient alors salarié d’un centre associatif ou bien d’un centre de soins communal. Travaillant dans une équipe d’Hospitalisation à domicile ou HAD qui constitue une alternative à l’hospitalisation classique, il peut être est chargé de prodiguer les soins à domicile.

Alors que les demandes en termes d’aide-soignant sont de plus en plus nombreuses, le nombre de candidats se proposant pour le poste ne satisfait pas les besoins des entreprises, des établissements médicaux et des particuliers. Certaines entreprises décident alors d’assurer le recrutement par le biais de la formation en alternance, une solution pour trouver des profils qualifiés qui pourront accomplir les missions avec efficacité.

Le métier d’aide soignant(e)

Missions

L’aide-soignant a pour principale mission de réaliser les soins quotidiens des patients. Il assiste l’équipe de soin composée par les médecins et les infirmiers dans la réalisation des traitements. Au-delà de ces activités, l’aide-soignant offre un soutien moral aux patients. Son principal but est d’assurer le bien-être et le confort des malades.

Tâches et fonctions

L’aide-soignant se charge de nombreuses tâches liées au traitement, à l’hygiène et au confort des patients en respectant scrupuleusement les consignes fournies par le médecin.

  • il accueille les patients et prépare leurs chambres
  • il assiste les patients en les aidant à se déplacer ou à adopter la bonne position ( s’asseoir, marcher, se lever, etc.)
  • il apporte les repas et veille à ce que les patients les prennent correctement. Il les aide tout en respectant le régime particulier de chaque patient (sans gluten, sans sel, etc.) ainsi que les consignes émises par les médecins : les patients qui vont subir une opération ne doivent pas manger
  • il aide les malades à faire leur hygiène. Il change régulièrement les draps et nettoie les chambres
  • il assiste l’infirmier lors des soins élémentaires :
    • prendre la tension et la température
    • changer les pansements
  • Hygiène et confort :
    • il aide le malade à réaliser son hygiène corporelle
    • il prévient les escarres
    • il installe les patients pour les repas et pour la nuit
    • il assure l’hygiène alimentaire
  • Pour les personnes ayant perdu leur autonomie :
    • il les aide à accomplir les activités de la vie quotidienne :
      • habillage
      • prise de repas
      • changement de position
      • aide à la marche et au déplacement (personnes handicapées)
      • contribution aux activités
  • Pour la santé des patients
    • il surveille l’état de santé du patient
    • il rapporte ses observations dans le dossier de soins. Ces remarques permettent d’apprécier les modifications sur l’état patient et son comportement et ajuster le traitement en conséquence
    • il effectue les soins quotidiens du patient

Le profil

Le métier d’aide-soignant est accessible aux candidats titulaires d’un Diplôme d’État d’Aide-soignant (DEAS). Une formation payante d’une durée de 10 mois permet de préparer ce diplôme. Ce cycle s’adresse aux candidats de plus de 17 ans.

Cette formation ne requiert aucune condition et aucun diplôme et différents établissements prodiguent les formations adéquates.

Le diplôme d’État d’aide soignant peut également être acquis par l’intermédiaire de la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Compétences

Le métier d’aide à domicile demande certaines compétences. Le profil doit :

  • être capable d’effectuer les soins quotidiens pour les malades : pansements, nettoyage des plaies, etc.
  • avoir les compétences requises relatives aux soins d’hygiène, d’alimentation ou encore de confort.
  • être capable de déceler le caractère d’urgence des malades et appeler les infirmiers ou le médecin à temps
  • connaître les bonnes techniques pour assurer le bien-être de son patient
  • être capable d’endurer les efforts physiques nécessaires pour aider les malades : les relever, les aider à marcher, etc.
  • avoir une résistance psychologique solide

 Qualités

La fonction d’aide-soignant s’adresse aux personnes sociables, empathiques et patientes et demande de véritables qualités humaines. Le profil doit notamment :

  • avoir d’excellentes qualités relationnelles et être sociable pour aider les malades
  • être doté d’un certain sens de l’écoute et de l’accueil pour pouvoir comprendre le patient
  • instaurer une bonne relation avec le patient quel que soit son état : enfant malade, personne handicapée, personne en fin de vie, etc. Cela peut en effet contribuer à la guérison ou au bien-être de la personne malade
  • être patient et disponible, même à des heures décalées
  • être réactif, avoir le sens de l’observation pour alerter le personnel soignant en cas d’urgence
  • avoir une bonne condition physique et psychologique

Un métier en tension

Face à l’allongement de la durée de vie et au vieillissement de la population, le métier d’aide-soignant est en tension. Le nombre de profils qui décident de prendre cette voie n’est pas proportionnel aux demandes qui ne cessent d’accroître. Très recherchés par les établissements médicaux comme les hôpitaux, les cliniques ou les maisons de retraite, les profils qualifiés sont également activement recherchés par les particuliers nécessitant des soins spécifiques à domicile.

Le marché du travail de l’aide-soignant étant en plein développement, les candidats ont plus de chance de trouver du travail plus facilement que dans les autres secteurs. Pour ce faire, ils doivent suivre la formation adéquate. La formation en alternance constitue une solution adaptée s’ils souhaitent être embauchés rapidement.

Les autres intitulés du poste d’aide-soignant :

  • auxiliaire de vie
  • assistant médical

Évolution dans le métier

Après trois ans d’expérience dans un milieu hospitalier ou bien dans le domaine médico-social, l’aide-soignant peut passer le concours d’entrée d’une école d’infirmiers. Il sera alors dispensé de certaines unités d’enseignement.

Une fois devenu infirmier, l’aide-soignant peut choisir une spécialisation. Il peut par exemple se concentrer sur la puériculture ou bien le bloc opératoire. Cela lui ouvre également les portes des postes d’encadrement. Il pourra ainsi exercer le métier de directeur de soins ou de cadre de santé.

En choisissant le domaine de la puériculture, le profil peut devenir auxiliaire de puériculture. Le candidat peut en outre évoluer vers le métier d’aide médico-psychologique.

Via une formation complémentaire, le candidat peut obtenir un diplôme d’auxiliaire de vie sociale.

Enfin, en participant à des concours publics, comme le concours des armées ou celui de la préfecture de police, le profil d’aide-soignant peut intégrer la fonction publique.

Liste des postes accessibles à l’aide-soignant :

  • infirmier
  • auxiliaire de puériculture

Recruter un aide-soignant via la formation en alternance

Nécessitant des qualités humaines et un goût prononcé pour les relations, le métier d’aide-soignant constitue un poste honorable.

La formation en alternance permet aux entreprises de recruter des candidats pouvant assurer l’ensemble des tâches et missions. En dispensant des formations sur-mesure, les entreprises forment de véritables experts dans le domaine.

Recrutement externe à l’entreprise

Les candidats de 26 ans et moins

Les profils de moins de 26 ans non titulaires d’un niveau bac ont deux possibilités pour devenir aide-soignant.

  • le contrat d’apprentissage leur donne une certaine base du métier et leur offre une chance d’être embauchés. Ce cursus s’adresse aux jeunes âgés de 16 ans minimum
  • le bac professionnel leur procure une opportunité de participer à des formations

Les profils ayant un niveau bac peuvent choisir un contrat d’apprentissage et ainsi participer à une formation afin d’obtenir un diplôme de niveau bac+2 en BTS ou DUT.

Les candidats de 26 ans et plus

Pour les profils de plus de 26 ans, le contrat de professionnalisation est tout indiqué. Ce cycle permet d’obtenir un diplôme, un titre ou un CQP.

Ce cursus doit obligatoirement comprendre une formation théorique prodiguée par un organisme de formation ainsi qu’une formation pratique à réaliser dans un milieu hospitalier.

Recrutement en interne

Les aides-soignants déjà en poste peuvent évoluer vers des postes plus intéressants comme un métier de cadre par exemple. Ils peuvent suivre une formation en alternance pour se spécialiser dans un domaine défini comme puériculture.