L’ajusteur-monteur aéronautique a pour charge de préparer le montage de pièces sur un sous-ensemble (moteurs, nacelles, turbines, ailes, fuselage, etc.) ou un aéronef.

A partir de fiches d’instructions, il effectue des opérations d’ajustage et d’usinage sur les pièces avant de procéder à leur montage. Il réalise ensuite des tests pour contrôler le bon fonctionnement de l’ensemble et procéder aux éventuels ajustements.

L’ajusteur-monteur aéronautique s’appuie sur des dossiers techniques et met en œuvre chaque opération dans le respect des normes de sécurité.

Les activités de l’ajusteur-monteur aéronautique s’exercent dans un atelier de fabrication de pièces. Il peut aussi travailler dans un hangar pour l’assemblage d’un aéronef. Autrement, il est en déplacement sur un autre site ou à l’étranger.

Les ajusteurs-monteurs aéronautiques sont très demandés dans les industries de l’aéronautique tels que les motoristes, équipementiers, avionneurs, spécialistes des missiles et les entreprises spécialisées du domaine spatial. Le dynamisme et l’évolution permanente du secteur de l’aéronautique permettent la création de nouveaux projets, entrainant ainsi la pénurie dans ce métier.

Les sociétés de l’industrie aéronautique ouvrent alors leur recrutement pour le poste d’ajusteur-monteur aéronautique aux candidats issus de la formation en alternance. Garant d’une formation sur mesure, ce type de formation permet également à l’entreprise de disposer de futurs collaborateurs qualifiés qui pourront l’accompagner à long terme.

Le métier d’ajusteur monteur aéronautique

Missions

Avant de procéder à l’assemblage des pièces composant un sous ensemble de l’aéronef, l’ajusteur-monteur aéronautique doit accomplir certaines opérations. Il est tout d’abord chargé de réceptionner les pièces, d’effectuer les ajustements nécessaires pour assurer la cohérence de l’ensemble. Il peut aussi être amené à réaliser des opérations d’usinage sur certaines pièces pour les préparer au montage. Une fois l’ensemble assemblé, il effectue des tests et contrôles pour s’assurer de son fonctionnement et réaliser les ajustements nécessaires.

Tâches et fonctions

A partir de plans mécaniques ou de dossiers techniques, l’ajusteur-monteur aéronautique effectue les travaux suivants :

  • Réception des pièces :
    • L’ajusteur-monteur aéronautique assure la réception des pièces du sous-ensemble mécanique à réaliser. Ces pièces peuvent être des molettes, écrous, structures, couvercles, fuselage…
    • Détermination des éléments (pignons, vérins, roulements…) qui forment l’ensemble à monter
    • Détermination de leur mode de fixation (par vis, rivets ou soudage)
  • Ajustage et usinage
    • Vérification de la régularité des pièces fournies
    • Correction des défauts éventuels sur les pièces (surface rugueuse, dimension non convenable…)
    • Usinage (perçage, fraisage, alésage, limage, taraudage…) pour préparer la pose des fixations
  • Montage ou assemblage
    • Assemblage des pièces selon la fiche technique ou un ordre déterminé par l’ajusteur-monteur lui-même
    • Montage des fixations (vis, rivets à écraser, rivets mécaniques,…)
    • Ajustements en vue d’améliorer les connexions entre les différents éléments
    • Opérations d’étanchéité et métallisation de l’ensemble : revêtement de protection du métal contre la rouille et la corrosion
  • Tests, contrôles et réglages
    • Essais et tests pour vérifier le fonctionnement de l’ensemble assemblé
    • Réglages, ajustements et perfectionnement
  • Renseignement des données de contrôle et de traçabilité

Le profil de l’ajusteur monteur aéronautique

Les qualifications professionnelles requises pour devenir ajusteur monteur aéronautique

Plusieurs formations peuvent mener à la profession d’ajusteur-monteur aéronautique. Il est possible d’accéder à ce métier dès le niveau CAP :

  • CAP Aéronautique, option structure
  • CAP MCA (Mécanicien Cellule Aéronef)
  • Bac pro Aéronautique, option structure
  • Bac pro Aéronautique, option mécanicien système cellule

Les compétences requises pour devenir ajusteur monteur aéronautique

Comme dans chaque métier de l’aéronautique, l’ajusteur-monteur doit faire montre de compétences multiples et précises :

  • connaissance des pièces et des matériaux utilisés pour le montage
  • connaissance des méthodes et techniques d’assemblage ainsi que de leurs modes de fixation
  • capacité à lire des fiches de consignes et à suivre de manière stricte un ensemble de procédés et de méthodes
  • utilisation des outils manuels (grattoir, lime…) et des machines-outils pour réaliser les opérations d’ajustage et de montage des pièces (perceuse, rôdeuses…)
  • utilisation des instruments de mesure (jauge, pied à coulisse, palmer…)
  • maîtrise de l’anglais technique notamment pour les fiches d’instruction

Les qualités de l’ajusteur monteur aéronautique

La profession d’ajusteur-monteur aéronautique est un métier où précision et attention sont de rigueur pour ne pas entrainer une erreur ou un dysfonctionnement dans le montage du sous-ensemble. L’habileté manuelle est donc une qualité indispensable à ce métier.

L’ajusteur-monteur aéronautique doit effectuer ses tâches dans le respect des instructions, des délais et de la qualité. Avec une capacité de communication pour pouvoir travailler efficacement en équipe et fournir des explications sur les machines ou les procédés…

Il travaille la plupart du temps dans des conditions qui ne sont pas toujours agréables : le bruit, la poussière, rester debout pendant une longue durée… Il doit également s’adapter aux déplacements qui peuvent être fréquents selon ses fonctions et l’entreprise où il exerce, ainsi qu’aux horaires décalés pour lesquels il doit disposer d’un véhicule et du permis B.

Un métier en tension

Le secteur de l’aéronautique évolue constamment et regroupe des entreprises aux activités diversifiées : motoristes, équipementiers, avionneurs, entreprises spécialisées du domaine spatial, des missiles…Les nouveaux projets ne manquent donc pas dans ces domaines quelle que soit la structure de l’entreprise. Cependant, ces entreprises se trouvent en situation de pénurie pour le poste d’ajusteur-monteur aéronautique. En effet, le manque ne s’exprime pas seulement dans le nombre mais aussi dans la qualification.

Les autres intitulés du poste d’ajusteur monteur aéronautique

  • ajusteur mécanicien
  • opérateur en ajustage mécanique
  • opérateur de fabrication
  • opérateur de montage

Évolution dans la profession d’ajusteur monteur aéronautique

La pratique est la clé de l’expérience dans ce type de métier. Ainsi, au bout de quelques années d’expérience, un ajusteur-monteur aéronautique peut accéder aux postes de chef d’équipe ou de préparateur méthodes.

Il peut également devenir responsable du contrôle qualité ou gestionnaire de production ou peut être amené à occuper d’autres fonctions selon les possibilités de l’entreprise.

Liste des postes accessibles par l’ajusteur monteur aéronautique après formation

  • chef d’équipe
  • technicien de méthodes
  • préparateur de méthodes
  • responsable du contrôle qualité
  • responsable de production
  • gestionnaire de production

La formation en alternance, pour recruter un ajusteur monteur aéronautique

Recrutement en externe à l’entreprise

Les candidats de 26 ans et moins

Avec un niveau inférieur au bac, les candidats peuvent prétendre au :

  • contrat d’apprentissage qui permet aux entreprises de recruter et de former des candidats de 16 ans et plus
  • bac professionnel qui ouvre l’accès à plusieurs formations en alternance pour devenir ajusteur monteur aéronautique.

Pour les candidats ayant un niveau bac, le contrat d’apprentissage leur donne accès à une formation en alternance pour obtenir un diplôme de niveau bac+2 (BTS ou DUT).

Les candidats de 26 ans et plus

Ils peuvent prétendre au contrat de professionnalisation qui leur permet d’accéder à une formation professionnelle qualifiante sanctionnée par un diplôme, un titre, un CQP ou une qualification professionnelle reconnue.

Cette formation professionnelle repose sur l’alternance entre enseignement théorique dispensé dans un organisme de formation et formation pratique en entreprise. Elle peut également être dispensée au sein-même de l’entreprise si elle dispose d’un centre de formation interne.

Évolution interne à l’entreprise 

Afin de pouvoir recruter de nouveaux ajusteurs-monteurs aéronautiques, l’entreprise peut donner l’opportunité à certains de ses actuels ajusteurs-monteurs aéronautiques d’évoluer vers d’autres postes. Pour cela, ils doivent suivre une formation en alternance pour acquérir les qualifications et les compétences nécessaires à leurs nouvelles fonctions. Ainsi, ils pourront s’intégrer facilement et rapidement aux postes de chef d’équipe, technicien de méthodes, responsable du contrôle qualité ou responsable de production.