Le conducteur de transport de marchandises est chargé d’acheminer par voie routière les marchandises embarquées à bord de son camion porteur. Il a pour mission d’assurer l’enlèvement de ces marchandises, du transport et de la livraison en respectant les délais impartis.

Selon la taille du porteur, la nature et le volume du chargement, les clients à livrer, les trajets peuvent être de courte distance (régionale, messagerie) ou de longue distance (national, international).

Le métier de conducteur (trice) routier de marchandises sur porteur est exercé majoritairement par les hommes mais il commence pourtant à se féminiser. Si les entreprises de transport constituent les principaux débouchés pour ce poste, les entreprises des autres secteurs (industriel, commercial) détiennent également une part importante de la demande. Les engagements écologiques et le développement des solutions technologiques ont fait progresser en compétences le métier de conducteur de transport de marchandises sur porteur.

Ainsi, pour faire face à des besoins de compétences et de qualification non pourvus, l’entreprise peut avoir recours à l’alternance pour recruter un conducteur du transport de marchandises sur porteur. Cette solution lui permet de former le candidat qui pourra suivre et contribuer au développement de l’entreprise.

Le métier de conducteur (trice) du transport de marchandises sur porteur

Le métier de conducteur de transport de marchandises sur porteur prend en charge toutes les opérations relatives aux marchandises transportées à partir de leur enlèvement à l’entrepôt de départ jusqu’à leur déchargement lors de la livraison.

Missions

Le conducteur de transport de marchandises sur porteur a pour principale mission de transporter les marchandises embarquées dans son porteur (camion) depuis le point d’enlèvement jusqu’au(x) client(s). Selon ses fonctions, il peut participer au chargement et au déchargement des marchandises.

En outre, il doit assurer  des fonctions administratives notamment les bordereaux de livraison et les documents règlementaires pour la police ou les douanes.

Il peut également être amené à détecter les pannes et à effectuer des dépannages simples sur son véhicule. Tout comme il peut effectuer des entretiens réguliers sur son véhicule : vidange, vérification…

Tâches et fonctions

Le conducteur de transport de marchandises sillonne les routes à bord de son porteur pour livrer les marchandises à un ou plusieurs clients suivant les délais prévus.

L’ensemble des tâches du transporteur routier sur porteur comprend :

  • Le chargement des marchandises: suivant la liste des clients, il supervise ou participe au chargement du camion.
  • Le transport des marchandises: le conducteur parcourt les routes régionales, nationales ou étrangères à bord de son camion
  • Le respect des temps de pauses obligatoires qui représentent le pilier des conditions de sécurité en matière de conduite routière
  • La sécurité du chargement: le conducteur doit veiller à ce que l’ensemble des marchandises arrivent à bon port et dans leur état initial
  • La livraison des marchandises: arrivé chez les clients, il fait signer les bons de livraison
  • Le déchargement des marchandises une fois arrivé à destination chez le client
  • La mise à jour des documents : bordereaux de livraison et documents règlementaires

Le profil d’un(e) conducteur(trice)  du transport de marchandises sur porteur

Les qualifications professionnelles requises pour devenir conducteur(trice) du transport de marchandises sur porteur

Exercer le métier de conducteur de transport de marchandises ne requiert aucun diplôme ou titre précis. Toutefois, il est nécessaire d’avoir le permis de conduire C ou C1 et de suivre la FIMO (Formation initiale minimale obligatoire) en transport de marchandises d’une durée de 140 heures. La FIMO est  ouverte à tout conducteur titulaire du permis C ou C1. Elle permet d’exercer la profession de conducteur dans le respect de la règlementation professionnelle et de la sécurité.

Cependant, face aux évolutions apportées dans ce métier, les recruteurs demandent de plus en plus les diplômes suivants :

  • Le CAP conducteur routier marchandises se préparant en 2 ans après la 3ème
  • Le bac pro conducteur transport routier de marchandises se préparant en 3 ans après la 3ème ou en 2 ans après le CAP
  • Le titre professionnel de conducteur (trice) du transport routier de marchandises sur porteur (CTRMP)

En se formant en alternance, le conducteur de transport  de marchandises sur porteur peut compléter le CAP et le Bac pro par un BTS ou un DUT en Transport routier.

Les compétences requises pour devenir conducteur(trice) du transport de marchandises sur porteur

Etre conducteur de transport  de marchandises sur porteur exige les connaissances et savoir-faire suivants :

  • Caractéristiques techniques des véhicules
  • Maîtrise de l’informatique embarquée, du guidage par satellite…
  • Mécanique : pour pouvoir déceler les pannes éventuelles et faire de simples dépannages
  • Optimisation de la consommation
  • Techniques de chargement et d’arrimage
  • Règlementations du travail sur le territoire national et européen en termes de repos, de temps de conduite…
  • Règlementations du transport de marchandises sur l’ensemble du réseau routier, au niveau national et international : documents nécessaires, contrats…
  • Santé et sécurité routière et environnementale
  • Service et logistique : organiser des transports, valoriser l’image de l’entreprise
  • Connaissance d’une langue étrangère notamment pour les conducteurs de ligne internationale

Les qualités d’un(e) conducteur(trice) du transport de marchandises sur porteur

A part les savoir-faire, les savoir-être du conducteur de transport de marchandises peuvent l’aider dans l’exécution de ses tâches :

  • Concentration et attention: pour prévenir des éventuels dangers qui pourraient nuire à son trajet et à son chargement
  • Résistance physique: pour assurer la livraison en temps et heure prévus, le conducteur peut être amené à rouler de nuit, ou dans des conditions difficiles. Toutefois, les pauses règlementaires doivent être obligatoirement respectées.
  • Bonne condition physique: il doit av        oir une bonne vision et audition, sans antécédents médicaux notamment cardiaques
  • Courtoisie et bon comportement envers les clients et les autres automobilistes sur les routes car il représente l’image de l’entreprise qui l’emploie
  • Respect envers les autres automobilistes en se tenant dans les limitations de vitesse qui concernent les véhicules porteurs. De plus, sa vitesse est enregistrée sur un disque relié à son compteur. Ainsi, le moindre écart l’expose au retrait de son permis.

Un métier en tension

Le métier de conducteur de transport de marchandises sur porteur concerne plus de 20 000 conducteurs en France. La majeure partie travaille sur le territoire national si moins de 20% exercent à l’international. Malgré des projets de rééquilibrage vers le transport ferroviaire, le transport par voie routière ne cesse de recruter.

Si ce métier s’exerce principalement dans les PME de transport, d’autres activités recrutent également des transporteurs routiers de marchandises, telles  que les entreprises de déménagement, les commerces, les courriers etc.

L’évolution des outils de travail technologiques, notamment le système informatique embarqué et les techniques d’optimisation du transport (consommation, trajet…), le métier de conducteur de transport de marchandises exige progressivement l’acquisition et l’actualisation de nouvelles compétences.

Les autres intitulés du poste de conducteur(trice) du transport de marchandises sur porteur

  • Conducteur routier de transport de marchandises sur porteur
  • Chauffeur routier de transport de marchandises

Évolution dans la profession de conducteur(trice) du transport de marchandises sur porteur

Après avoir commencé sa carrière avec des porteurs de petit ou moyen tonnage, le  conducteur de transport de marchandises peut envisager de conduire des véhicules aux gabarits plus imposants. Il peut également se tourner vers une spécialisation dans un autre type de transport ou le transport de certains produits (pétroliers, en citerne, dangereux…). Si le conducteur transporteur de marchandises exerçait pour de courtes distances, il peut aussi passer aux longues distances après quelques années d’expériences. Certains conducteurs routiers saisissent l’opportunité de se mettre à leur compte. Cette indépendance nécessite l’obtention d’une capacité professionnelle ou des expériences à la tête d’une entreprise de transport. Ils peuvent également choisir une carrière d’encadrement et de formation.

Liste des postes accessibles par le (la) conducteur (trice) du transport de marchandises sur porteur après formation

  • Conducteur routier spécialisé / Conductrice routière spécialisée
  • Conducteur grand routier / Conductrice grande routière
  • Conducteur indépendant
  • Formateur dans le transport de marchandises sur porteur

La formation en alternance, pour recruter conducteur (trice) du transport de marchandises sur porteur

Recruter un conducteur de transport de marchandises sur porteur tient compte de plusieurs éléments. En termes de qualifications, ce poste est accessible à tous titulaires de CAP ou de bac pro. Les candidatures ne manquent certainement pas mais les compétences ne sont souvent pas à la hauteur des attentes des entreprises. Expériences mises à part, l’actualisation permanente des compétences, notamment technologiques et mécaniques (souvent associées à l’évolution des systèmes embarqués et des véhicules) s’avère nécessaire.

Le recrutement en alternance permet à l’entreprise de satisfaire ses besoins de qualifications et de compétences. Elle peut ainsi former le candidat à ses outils et méthodes tout en l’initiant à une culture propre à l’entreprise.

Recrutement en externe à l’entreprise

Les candidats de 26 ans et moins

Les candidats dont le niveau est inférieur au bac peuvent prétendre au :

  • contrat d’apprentissage qui permet de recruter et de former des candidats de 16 ans au moins
  • bac professionnel qui permet d’accéder à plusieurs formations en alternance dans le transport pour devenir conducteur de transport de marchandises sur porteur

Pour les candidats de niveau bac, le contrat d’apprentissage leur donne accès à une formation en alternance pour obtenir un diplôme de niveau bac+2 (BTS ou DUT).

Les candidats de 26 ans et plus

Ils peuvent prétendre au contrat de professionnalisation qui leur donne accès à une formation professionnelle qualifiante sanctionnée par un diplôme, un titre, un CQP ou une qualification professionnelle reconnue.

Cette formation professionnelle repose sur l’alternance entre l’organisme de formation et l’entreprise. Elle peut aussi être suivie uniquement dans l’entreprise si elle dispose d’un centre de formation.

Évolution interne à l’entreprise

En donnant aux conducteurs en poste la possibilité de se former en alternance, ils peuvent évoluer vers un poste à plus grande valeur ajoutée tels que le poste de :

  • conducteur grand routier qui peut exercer à l’international et pour de longues distances
  • conducteur avec des véhicules de plus grands gabarits
  • conducteur spécialisé qui transporte des produits autres que les marchandises mais des produits en citerne, des produits pétroliers, des produits dangereux…