Le monteur télécom ou installateur en télécommunications réalise les installations des équipements de télécommunications : téléphones, mobiles, télécopieurs, surveillance vidéo, systèmes bureautiques… Il initie ensuite les utilisateurs à se familiariser avec les appareils et matériels installés  et les installations. Il veille également à leur bon fonctionnement en assurant leur maintenance.

L’installateur télécom peut être un salarié des PME d’installation et maintenance en télécommunications. Il effectue alors ses missions dans une entreprise (PME, banque…) ou à domicile chez les particuliers. Le monteur télécom peut aussi être un employé des entreprises importantes qui requièrent des monteurs en interne (EDF, RATP…).

L’évolution des installations téléphoniques et l’émergence incessante de nouveaux matériels, équipements et appareils de télécommunications sur le marché permettent au métier de monteur télécom de maintenir un bon taux d’activités. De plus, La profession exige alors des compétences qui doivent être continuellement actualisées afin de répondre aux demandes de recrutements exprimées par les entreprises.

Grâce à des accords conclus avec les organismes, les entreprises recrutent en alternance pour combler leurs besoins de compétences et de qualifications. Ainsi, elles sont assurées de disposer de candidats qui pourront être formés sur mesure à leurs activités et par leurs soins.

Le métier de monteur Télécom

Missions

Lorsque le monteur télécom intervient auprès des entreprises, il réalise la mise en place de leurs équipements de télécommunications et l’installation de leur réseau : prises, autocommutateurs, répartiteurs,…

Lors de ses déplacements chez les particuliers, l’installateur télécom effectue des opérations de mise en service qui permettent de configurer l’autocommutateur suivant les besoins du client. Il remet également des informations d’utilisation qui sont indispensables au client.

Le monteur télécom peut aussi mettre en place différents équipements de sécurité tels que les alarmes anti-intrusion, les systèmes de détection d’incendie, la vidéosurveillance et le contrôle d’accès (digicodes, interphones…).

Tâches et fonctions

En entreprise ou chez un particulier, les fonctions du monteur télécom tournent autour des  tâches suivantes :

  • Implantation des équipements :
    • Etude des lieux
    • Inventaire des matériels à installer
    • Repérage des emplacements propices au passage des câbles téléphoniques ou électriques
  • Connexions et raccordements :
    • Pose des supports
    • Câblage des équipements
    • Raccordement au réseau de l’entreprise
  • Assistance des utilisateurs :
    • Réalisation de démonstrations
    • Formation sur l’utilisation des appareils et du système d’installations
  • Maintenance des appareils et des installations
    • Entretien
    • Réparation
    • modernisation

Le profil du monteur Télécom

Les qualifications professionnelles requises pour devenir monteur Télécom

Etre monteur télécom requiert des connaissances en télécoms, informatique et internet. Pour accéder à ce métier, les candidats doivent détenir l’un des diplômes suivants :

  • bac pro systèmes électroniques numériques : il se prépare en 3 ans après la classe de 3ème.
  • BP installations en télécommunications qui est un diplôme de niveau bac.

Ces diplômes peuvent être complétés par un BTS, un DUT ou une licence professionnelle en réseaux et télécommunications ou services et réseaux de communication.

Les compétences requises pour devenir monteur Télécom

Pour pouvoir exercer sa profession, le monteur télécom doit au moins maîtriser les connaissances et savoir-faire suivants :

  • Lecture de plan et schéma
  • Architecture d’un réseau téléphonique commuté
  • Protocoles et normes télécoms
  • Réseaux informatiques et télécoms
  • Electricité, électronique
  • Utilisation des appareils de mesure électrique (multimètre, …)
  • Utilisation l’analyseur de protocole de télécommunication
  • Utilisation des appareils de mesure optique (wattmètre optique, réflectomètre,…)
  • Installation de téléphonie numérique
  • Installation de téléphonie analogique
  • Installation de téléphonie sans fils
  • Installations surveillance-intrusion
  • Utilisation un analyseur de protocole de réseaux WireShare
  • Protocoles IP
  • Informatique, micro-informatique
  • Caractéristiques des MODEM
  • Technologie des fibres optiques
  • Technologies radiofréquences
  • Traitement du son
  • Utilisation d’une soudeuse à fibres optiques

Les qualités du monteur Télécom

Pour accomplir les missions dont il est chargé, le monteur télécom doit posséder certaines qualités qui pourront l’aider dans l’exécution de ses tâches. Un installateur télécom doit alors être :

  • Habile, minutieux et attentif : les travaux que le monteur télécom doit réaliser exigent de la technicité, par exemple dans l’installation de nouveaux matériels sur des installations anciennes
  • Autonome : notamment lorsqu’il réalise une intervention seul chez un client
  • Bon relationnel : le monteur télécom est souvent en contact avec les clients. Il doit alors avoir une bonne présentation et être à l’aise dans la communication.
  • Polyvalent : pour être en phase avec l’évolution des installations dans les entreprises et celle des nouveaux matériels sur le marché
  • Disponible : le monteur télécom doit être à l’écoute des utilisateurs afin de pouvoir les conseiller et les former sur l’utilisation des installations

Un métier en tension

Le métier de monteur télécom est très recherché par tous types d’entreprises que ce soit les PME ou de plus grandes entreprises. L’installateur télécom est principalement recruté par les entreprises qui se spécialisent dans la vente et l’installation des matériels de télécommunications. Mais des postes d’installateurs peuvent aussi être offerts par les fabricants de matériels et les opérateurs en télécommunications.

La plus grande opportunité pour les monteurs télécoms est d’intégrer les collectivités ou les grandes entreprises qui  disposent de services de télécommunications étendus (SNCF, siège social d’une société importante, centre hospitalier public ou privé…) et qui ont besoin de monteurs en interne.

Toutefois, exercer la profession de monteur télécom nécessite l’actualisation continuelle des compétences afin de pouvoir suivre l’évolution du marché des matériels de télécommunications et leurs installations.

Les autres intitulés du poste de monteur Télécom

  • Installateur (trice) en télécommunications
  • Monteur(euse) en télécommunications
  • Monteur(euse) en télécoms
  • Technicien(ne) télécoms réseaux

Évolution dans la profession de monteur Télécom

En commençant par être salarié d’une entreprise qui installe des matériels de télécommunications chez les clients (particuliers ou entreprises), le monteur télécom peut devenir technicien de maintenance (après 5 années d’expériences), chef d’équipe, chef de chantier…

L’installateur télécom peut également envisager de devenir technicien support client, technico-commercial ou chef de projet. Ces postes  moins techniques consistent à étudier les besoins des clients, leur proposer un devis et des solutions sur mesure, négocier jusqu’à la signature du contrat et assurer le suivi du chantier.

Liste des postes accessibles par le monteur télécom après formation

  • Technicien de maintenance
  • Chef d’équipe
  • Chef de chantier
  • Chef de projet
  • Technico-commercial
  • Technicien support client

La formation en alternance, pour recruter monteur Télécom

Recrutement en externe à l’entreprise

Lorsque les entreprises recrutent des monteurs télécoms, ils exigent qu’ils soient au moins titulaires d’un bac pro ou équivalent dans l’installation en télécommunication. Ce domaine technique requiert d’ailleurs des compétences techniques qui doivent être mises à jour parallèlement avec l’évolution des matériels et leurs installations.

L’alternance représente alors la solution idéale pour les entreprises qui souhaitent recruter un monteur télécom. En effet, elle permet aux candidats de développer leurs acquis et à l’entreprise de les former à ses métiers et méthodes pour l’accompagner dans son évolution.

Les candidats de 26 ans et moins

Les candidats qui ont un niveau inférieur au bac peuvent accéder au :

  • contrat d’apprentissage qui permet de recruter et de former des candidats de 16 ans et plus
  • bac professionnel permettant d’accéder à plusieurs formations en alternance pour devenir monteur télécom…

Pour les candidats qui ont un niveau bac, le contrat d’apprentissage leur permet d’accéder à une formation en alternance afin d’obtenir un diplôme de niveau bac+2 (BTS ou DUT) ou de niveau bacc+3 (licence professionnelle) en réseaux et télécommunications ou services et réseaux de communication.

Les candidats de 26 ans et plus

Le contrat de professionnalisation leur ouvre l’accès à une formation professionnelle qualifiante validée par un diplôme, un titre, un CQP ou une qualification professionnelle reconnue.

Cette formation professionnelle repose sur l’alternance entre formation théorique dispensée en organisme de formation et formation pratique en entreprise. Elle peut aussi être dispensée uniquement par l’entreprise si elle dispose d’un centre de formation.

Évolution interne à l’entreprise 

L’entreprise peut également donner aux salariés qui sont déjà en emploi l’opportunité d’évoluer vers un poste à plus forte valeur ajoutée. Pour cela, ils peuvent se former en alternance afin de développer leurs compétences et acquérir de nouvelles expériences.

En effet, le monteur télécom qui avait l’habitude de faire de petites installations chez des particuliers peut envisager de faire plus d’installations dans les  entreprises. De même, l’installateur en télécom peut évoluer vers les postes de technicien installateur, technico-commercial, technicien support client. Ils peuvent également compléter leurs connaissances par une formation en alternance en gestion pour accéder à des postes à responsabilités tels que le chef d’équipe, chef de chantier, chef de projet.