Le piqueur en maroquinerie est un artisan ou un professionnel qui participe à la fabrication ou la réparation d’articles en cuir. Sa principale mission consiste à assembler et à monter les différentes pièces qui forment des articles de poche (sacs, portefeuille, porte monnaies…), des vêtements ou des chaussures.

Il réalise les opérations de montage par collage ou par piquage à la machine en respectant les critères de production et de qualité définis par l’entreprise.

Sur une chaîne de fabrication, les activités du piqueur en maroquinerie interviennent après celles du coupeur. En général, il travaille dans un atelier artisanal d’une entreprise de petite structure. Il peut aussi exercer dans les ateliers des entreprises industrielles ou chez leurs sous traitants. Il peut également travailler pour des maisons de renom spécialisées dans la maroquinerie de luxe.

Les faibles coûts de la main d’œuvre proposés par le marché asiatique influencent les entreprises à se tourner vers ce marché qui leur permet de produire à moindre coût. Toutefois, le métier de piqueur en maroquinerie trouve encore plus ses débouchés dans le secteur du luxe qui exige des qualifications et des compétences spécifiques.

Les maisons renommées et les PMI préfèrent alors procéder au recrutement de leurs piqueurs en maroquinerie parmi les candidats issus de la formation en alternance. Elles pourront alors s’assurer qu’ils soient préparés sur-mesure au métier en termes de compétences et de qualifications.

Le métier de piqueur en maroquinerie

Missions

Le piqueur en maroquinerie se charge de donner forme aux pièces de cuir fournies par le coupeur de la chaîne de fabrication. Il effectue le montage de ces pièces pour en faire divers articles de mode : sacs, portefeuille, vêtements et chaussures. Il utilise des techniques de collage ou de piquage à la machine ou à la main, selon le type d’article à réaliser.

Tâches et fonctions

Sur la chaîne de fabrication, le piqueur en maroquinerie reçoit des morceaux de cuir du coupeur. Il réalise ensuite les opérations suivantes :

  • Vérification des différents morceaux
  • Composition du travail de table
    • Parage qui consiste à affiner les bords des différents morceaux de cuir et des doublures afin d’amincir les coutures
    • Plaquage et glaçage sous une presse chaude afin de le faire briller
  • Assemblage des morceaux entre eux par différentes techniques :
    • piquage à la machine ou à la main
    • Rivetage, soudage

Le profil du piqueur en maroquinerie

Les qualifications professionnelles requises pour devenir piqueur en maroquinerie

Différentes qualifications permettent d’accéder au métier de piqueur en maroquinerie. Le diplôme minimum requis est CAP Maroquinerie afin d’acquérir les connaissances de base qui préparent au métier :

Le piqueur en maroquinerie peut compléter son CAP par un Bac pro métiers du cuir, option maroquinerie accessible par une formation en alternance. Ce diplôme  lui permet d’assurer d’autres opérations du processus de fabrication, suivant la structure de l’entreprise qui l’emploie.

Les compétences requises pour devenir piqueur en maroquinerie

Pour exercer sa profession, le piqueur en maroquinerie doit connaître les caractéristiques des différentes sortes de matériaux (cuirs, tissus, etc). Il doit également maîtriser les différentes techniques d’assemblage et de piqûre ou piquage. Le piqueur doit aussi savoir utiliser les machines ainsi que les divers outils manuels.

Les qualités du piqueur en maroquinerie

Exercer le métier de piqueur en maroquinerie exige différentes qualités principalement axées sur la concentration, l’habileté manuelle et une bonne vision.

Pour pouvoir réaliser un travail soigné, il doit faire preuve de rigueur et de patience.

Il doit aussi être organisé et méthodique afin de pouvoir effectuer l’assemblage  dans les délais et assurer une coordination des travaux sur sa chaîne de montage.

Une bonne condition physique est aussi nécessaire pour pouvoir supporter les tâches aussi variées que répétitives. Le piqueur ne doit pas également être allergique aux fortes odeurs de solvants et de colles ainsi qu’au bruit ambiant des machines et outils.

Des qualités relationnelles lui permettent aussi de travailler en équipe et faciliter le travail à la chaîne.

Un métier en tension

Le secteur de la maroquinerie regroupe des entreprises qui se spécialisent dans la production de différentes gammes de produits. Même si certaines entreprises délocalisent leur production vers l’Asie, la France reste le troisième exportateur d’articles de maroquinerie au monde.

Avec de nombreuses marques prestigieuses telles que Hermès, Longchamp, Delsey etc la maroquinerie de luxe compte plus d’une dizaine d’industries employant plus de 200 salariés. Les piqueurs qualifiés sont alors très recherchés aussi bien en France qu’à l’étranger.

Les autres intitulés du poste de piqueur en maroquinerie

  • Monteur en maroquinerie
  • Assembleur monteur en maroquinerie

Évolution dans la profession de piqueur en maroquinerie

Le piqueur en maroquinerie travaille sur une chaîne de production. Selon le type d’entreprise ou ses activités, il peut être amené à réaliser l’ensemble du processus de fabrication du produit. Cette poly-compétence lui permet d’accéder à tous les postes de la chaîne de fabrication.

Avec de l’expérience, il peut devenir chef d’atelier et à terme, envisager de monter son propre atelier ou faire une reprise d’un atelier existant. En outre, exercer pour une marque de renom ou travailler à l’étranger représente une réussite dans la carrière du piqueur en maroquinerie.

Liste des postes accessibles par le piqueur en maroquinerie après formation

  • Maroquinier
  • Chef d’atelier

La formation en alternance, pour recruter un piqueur en maroquinerie

Recrutement en externe à l’entreprise

Les candidats de 26 ans et moins

Les candidats ayant un niveau inférieur au bac peuvent prétendre au :

  • contrat d’apprentissage permettant de recruter et de former des candidats de 16 ans au moins
  • bac professionnel permettant d’accéder à plusieurs formations en alternance pour devenir piqueur en maroquinerie.

Les candidats ayant un niveau bac peuvent aussi prétendre au contrat d’apprentissage qui leur permet d’accéder à une formation en alternance en vue d’obtenir un diplôme de niveau bac+2 (BTS ou DUT).

Les candidats de 26 ans et plus

Le contrat de professionnalisation leur ouvre l’accès à une formation professionnelle qualifiante validée par un diplôme, un titre, un CQP ou une qualification professionnelle reconnue.

Cette formation professionnelle consiste en l’alternance de formation théorique dispensée en organisme de formation et mise en pratique en entreprise. Si l’entreprise dispose de son centre de formation interne, cette formation peut être suivie au sein-même de l’entreprise.

Évolution interne à l’entreprise 

Dans les entreprises artisanales, dans lesquelles il peut être amené à réaliser l’ensemble des tâches du processus de fabrication, le piqueur en maroquinerie peut accéder à tous les postes de la chaine de fabrication. Il peut alors devenir réalisateur de prototype, coupeur ou monteur en maroquinerie.

Il peut aussi se mettre à son compte en créant ou en reprenant un atelier. Il peut aussi envisager de s’externaliser ou d’exercer pour une maison renommée.