Dans une entreprise, le technicien de maintenance industrielle met en œuvre toutes ses compétences pour éviter les pannes et pour ne pas interrompre la production.

Pour cela, il assure la maintenance préventive des divers équipements de l’entreprise. Elle consiste à entretenir et à surveiller les équipements mécaniques, électriques ou hydrauliques.

En cas de panne ou de dysfonctionnement, le technicien effectue une maintenance curative c’est-à-dire qu’il assure le dépannage et la réparation des équipements.

Le technicien de maintenance industrielle exerce ses activités en équipe dans les entreprises du secteur industriel  ou chez leurs sous-traitants. Il s’occupe des installations de production, des matériels de transport (automobile, ferroviaire, aéronautique, naval) ou des équipements automatisés.

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à assurer une veille technologique afin d’améliorer les conditions de travail et les performances de l’activité. Le recrutement d’un technicien en maintenance industrielle leur offre alors la possibilité de bénéficier des avantages de l’informatique industrielle dont la télémaintenance (qui permet d’anticiper ou d’effectuer un dépannage à distance) ainsi que la maintenance assistée par ordinateur.

Pour cela, les entreprises se tournent vers la formation en alternance pour trouver des techniciens en maintenance industrielle. Elles pourront ainsi bénéficier de candidats pourvus des qualifications et des compétences correspondant à leurs besoins.

Le métier de technicien de maintenance industrielle

Missions

Le technicien en maintenance industrielle peut intervenir dans différents domaines du secteur industriel : automobile, construction, aéronautique, mécanique,  agroalimentaire, transports, chimie, nucléaire, biomédical etc.

Il assure la maintenance préventive (surveillance et entretien) et la maintenance curative (dépannage et réparation) de tous types d’équipements de production. Il effectue également le suivi de ses interventions et propose des solutions pour optimiser l’utilisation des équipements  de la chaine de production.

Tâches et fonctions

Le technicien en maintenance industrielle n’attend pas qu’une panne survient pour qu’on fasse appel à lui. Il anticipe les dysfonctionnements pour prévenir les pannes afin que la production ne connaisse aucun arrêt. Pour cela, il accomplit les tâches suivantes :

  • maintenance préventive : contrôle, la surveillance et l’entretien régulier des équipements.
  • maintenance curative :
    • identifier l’origine de la panne (sur place ou à distance)
    • diagnostic à l’aide de tests et mesures avant intervention
    • remplacement de la pièce défectueuse
    • modification des réglages
    • correction de la programmation informatique de pilotage des machines
    • remise en service après la maintenance
  • conception et proposition de solutions pour optimiser les performances et la sécurité des matériels et machines utilisés dans la chaine de production
  • conseils et formation des utilisateurs aux équipements, à la prévention des dysfonctionnements, aux réparations effectuées

Le profil du technicien en maintenance industrielle

Les qualifications professionnelles nécessaires pour devenir technicien en maintenance industrielle

En tenant compte de l’évolution technologique dans les industries, le recrutement du technicien en maintenance industrielle se fait à un niveau progressivement élevé. Les recruteurs privilégient les candidats ayant un niveau Bac :

  • Bac pro Maintenance des équipements industriels (MEI)
  • Bac pro Technicien aérostructure
  • Bac Techno STI2D
  • Bac Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés

Le technicien en maintenance industrielle peut ensuite compléter son bac par un diplôme de niveau Bac+2  (BTS ou DUT) :

  • BTS électrotechnique
  • BTS Maintenance des systèmes option A systèmes de production
  • BTS Conception et réalisation de systèmes automatique
  • DUT génie industriel et maintenance,
  • DUT génie électrique et informatique industrielle, etc.

Après un BTS ou un DUT, le technicien en maintenance industrielle peut poursuivre sa formation par des diplômes de niveau bac+3 telles que les licences pro Sciences et technologies. Elles s’orientent vers la gestion de la production industrielle et permettent au bout d’un an, de prétendre aux postes de responsable en maintenance.

Des titres professionnels (TP) et certifications permettent également d’accéder à ce métier par la VAE ou la formation continue :

  • TP Technicien supérieur de maintenance industrielle
  • TP Technicien de maintenance industrielle
  • CQPI (Certificat de Qualification Professionnelle Inerbranches) Technicien maintenance industrielle
  • CQPM (Certificat de Qualification Paritaire de la Métallurgie) Chargé de maintenance industrielle

Les compétences du technicien de maintenance industrielle

Les entreprises sont à la recherche de techniciens en maintenance industrielle pluritechniques. D’autres compétences sont également requises pour exercer ce métier :

  • Connaissances techniques en automatismes, hydraulique, mécanique, pneumatique, électronique, électricité industrielle et électrotechnique
  • Informatique industrielle : la télémaintenance permet de faire un diagnostic à distance pour préparer ou prévoir une panne
  • Gestion de la maintenance assistée par ordinateur Expertise (GMAO) qui permet entre autres de gérer les pièces de rechange ou la documentation etc

Les qualités du technicien de maintenance industrielle

A part des compétences techniques et industrielles, les qualités du technicien de maintenance peuvent également l’aider dans l’accomplissement de ses missions et de ses tâches :

  • Raisonnement méthodique afin de détecter facilement une situation problématique
  • Curiosité afin d’assurer une veille technologique et se mettre à niveau en permanence
  • Capacités relationnelles : sens de l’écoute et du dialogue pour pouvoir travailler en équipe, fournir des informations et une assistance aux utilisateurs
  • Flexibilité et disponibilité pour pouvoir assurer à temps la maintenance et la continuité de la production
  • Capacité d’adaptation aux nouvelles pannes et aux nouveaux équipements.

Un métier en tension

L’apparition de l’informatique industrielle telle que la télémaintenance (qui permet d’anticiper ou d’effectuer un dépannage à distance) ou la gestion de la maintenance assistée par ordinateur implique pour les entreprises industrielles de recruter le personnel adéquat en matière de compétences et de qualifications.

Les différents types d’entreprises du secteur de l’industrie offrent encore de nombreux emplois au métier de technicien en maintenance industrielle malgré l’automatisation progressive et la complexité des procédures de production. Cela favorise même les besoins des entreprises de vouloir disposer de techniciens compétents.

Les autres intitulés du métier de technicien en maintenance industrielle

  • Agent de maintenance industrielle
  • Maintenancier industriel
  • Mécanicien de maintenance
  • Technicien installation et maintenance électronique

Évolution dans la profession de technicien de maintenance industrielle

La polyvalence et l’expérience sont deux conditions importantes qui permettent d’évoluer dans le métier de technicien en maintenance industrielle. Au sein d’une entreprise, il peut accéder à diverses fonctions dans la sécurité, l’étude-développement, la clientèle. Il peut aussi se spécialiser dans la MAO (maintenance assistée par ordinateur). Le technicien peut également se former dans des techniques spécifiques comme dans les secteurs de l’aéronautique et de la chaîne du froid.

Avec de l’expérience, le technicien en maintenance industrielle confirmé peut évoluer vers le poste de chef d’équipe d’intervention. Il peut aussi devenir technicien en qualité, en contrôle  ou en fabrication.

Liste des postes accessibles par le technicien en maintenance industrielle après formation

  • Chef d’équipe d’intervention
  • Responsable maintenance
  • Animateur qualité
  • Animateur fabrication
  • Technicien en qualité
  • Technicien en contrôle

Recruter un technicien de maintenance industrielle par la formation en alternance

Recrutement externe

Les candidats de 26 ans et moins

Les candidats qui ont un niveau inférieur au bac peuvent prétendre au :

  • contrat d’apprentissage permettant de recruter et de former des candidats de 16 ans au moins
  • bac professionnel permettant d’accéder à plusieurs formations en alternance pour devenir technicien en maintenance industrielle.

Les candidats qui ont un niveau bac ont aussi accès au contrat d’apprentissage pour suivre une formation en alternance en vue d’obtenir un diplôme de niveau bac+2 (BTS ou DUT).

Les candidats de 26 ans et plus

Le contrat de professionnalisation leur permet d’accéder à une formation professionnelle qualifiante sanctionnée par un diplôme, un titre, un CQP ou une qualification professionnelle reconnue.

Cette formation professionnelle repose sur l’alternance entre enseignements théoriques en organisme de formation et mise en pratique en entreprise. Si l’entreprise dispose de son propre centre de formation, cette formation peut être effectuée au sein-même de l’entreprise.

Recrutement interne

Comme dans toute profession, acquérir de l’expérience permet d’évoluer vers différents postes. Grâce à sa polycompétence, le technicien en maintenance industrielle peut accéder à différents postes dans l’entreprise. Elle peut d’ailleurs proposer à certains de ses salariés de devenir technicien en maintenance industrielle et à d’autres salariés occupant déjà ce poste d’évoluer vers d’autres postes.

Ainsi, en complétant ses compétences par une formation en alternance, le technicien en maintenance industrielle peut devenir à terme chef d’équipe d’intervention ou responsable en maintenance. Il peut aussi prétendre à d’autres fonctions dans l’entreprise telles que le technicien en qualité, technicien en contrôle ou animateur en fabrication.