Le recrutement de travailleurs handicapés peut être financièrement intéressant pour l’entreprise.

On connait aujourd’hui les bénéfices de recruter un travailleur handicapé en contrat de professionnalisation.

Ce type de contrat apporte en effet à l’entreprise des salariés disposants d’un niveau de qualification adapté, ainsi que des aides pour la mise en œuvre ; tandis que la personne handicapée pourra avoir accès à une qualification qui sera reconnue et valorisable sur le marché de travail, et une connaissance in situ du monde de l’entreprise.

Rappel : le contrat de professionnalisation

Un contrat de professionnalisation a pour objectif de donner à l’apprenti une qualification professionnelle.

Par ailleurs, ce type de contrat peut également favoriser l’insertion ou la réinsertion professionnelle de ce dernier.

Le contrat de professionnalisation concerne les jeunes personnes de 16 à 25 ans, et à 26 ans pour les demandeurs d’emploi.

Il est à noter que les personnes handicapées sont prioritaires en tant que bénéficiaires de ce type de contrat.

Recruter un travailleur handicapé en contrat de professionnalisation

Le contrat peut être un CDD (Contrat à Durée déterminée) ou CDI (Contrat à Durée Indéterminée) pour une durée de 6 à 12 mois, voire 24 mois si un accord a eu lieu, ou si le type de qualification l’exige.

Si un contrat en CDI est choisi, l’action de professionnalisation doit se situer obligatoirement en début de contrat. Aussi, si le handicap de l’apprenti rend la tenue d’une activité à temps plein difficile, un contrat à temps partiel est également possible.

Une formation professionnalisante pour personne handicapée est sujette à une rémunération qui est en fonction de l’âge de l’apprenti. Par exemple, pour un demandeur d’emploi de plus de 26 ans, cette rémunération ne doit pas être inférieure à 85 % du SMIC.

En guise de rappel, le financement du tutorat est pris en charge par l’OPCA des dépenses.

Aides spécifiques pour les entreprises

Les entreprises disposent également d’aides venant de l’AGEFIPH pour un contrat de professionnalisation.

Ces aides ont pour but d’inciter les entreprises à recruter et à pérenniser l’emploi à l’issue de la période de formation. On peut de ce fait trouver 2 aides de l’AGEFIPH.

L’aide fournie à la signature du contrat

Elle a pour objectif d’inciter les entreprises à recruter et aux personnes handicapées d’acquérir une qualification tout en travaillant.

Cette aide fournit :

  • 1000 € aux apprentis de moins de 26 ans
  • 2000 € pour les 26 à 44 ans
  • 3000 € pour les plus de 45 ans.

Les employeurs de leur côté peuvent toucher :

  • 1000 € pour un contrat de 6 mois
  • 2000 € pour un contrat de 12 mois
  • 3000 pour un contrat de 18 mois
  • 4000 € pour un contrat de 24 mois
  • 5000 € pour un CDI.

L’aide fournie à la pérennisation

Elle vise à encourager les entreprises à conserver un salarié après un contrat de professionnalisation.

Cette aide apporte :

  • 2000 € pour l’embauche d’une personne handicapée en CDI et à temps plein
  • 1000 € pour un CDI à temps partiel
  • 1000 € pour un CDD supérieur ou égal à 12 mois à temps plein
  • 500 € pour un CDD supérieur supérieur ou égal à 24h hebdomadaires.