Le contrat d’apprentissage présente de nombreux intérêts pour l’entreprise qui fait face à des difficultés de recrutement ou cherche à transmettre ses savoir-faire et pérenniser ses métiers.

Contrat de travail en alternance, il est ouvert au recrutement de jeunes de 16 à 25 ans (jusqu’à 30 ans dans certains cas) et repose sur l’alternance d’enseignements théoriques dispensés dans un organisme de formation et de mise en pratique professionnelle dans l’entreprise.

A vocation diplômante pour le salarié, le contrat d’apprentissage est un outil de recrutement au service des objectifs de gestion prévisionnelle des emplois et compétences de l’entreprise.

Il présente ainsi de nombreux avantages pour l’employeur :

  • Faire face aux difficultés de recrutement

Recruter un salarié en alternance permet  à l’entreprise de former de nouveaux salariés pour ajuster leurs compétences professionnelles à ses métiers et répondre à ses besoins de développement.

L’apprenti participe pleinement à l’activité de l’entreprise et la durée variable de la formation en apprentissage permet d’accompagner au mieux l’intégration des candidats dans l’entreprise et suivre leur adaptabilité.

Le recrutement en contrat d’apprentissage est un moyen de faire face à des besoins sur des secteurs d’emploi pénuriques en formant des candidats aux métiers de l’entreprise.

  • Transmettre les savoir-faire de l’entreprise

La formation d’un salarié en contrat d’apprentissage répond à des objectifs de transmission des savoir-faire nécessaires à l’activité de l’entreprise.

Dans un souci de pérenniser son activité, la formation d’un apprenti permet à l’entreprise de développer ses équipes pour répondre à un accroissement d’activité ou pour assurer le remplacement de ses cadres.

  • Former un candidat adapté aux besoins de l’entreprise

Le contrat d’apprentissage s’adresse uniquement à de jeunes salariés entre 15 et 30 ans suivant les conditions de souscription. Il concerne des candidats jeunes et désireux de s’insérer dans l’entreprise pour y construire leur avenir professionnel.

Le choix de former un apprenti permet à l’entreprise de répondre précisément au profil qu’elle aura défini pour le poste avec l’assurance de l’adaptabilité du candidat à ses attentes.

  • Intégrer progressivement un salarié dans sa charge

La période de formation en apprentissage permet à l’entreprise de faciliter l’intégration progressive d’un nouveau salarié à ses métiers et son environnement.

Pour l’employeur, elle permet l’embauche à terme d’un salarié en toute confiance à l’issue de sa formation.

  • Une offre de formation professionnelle adaptée

Le contenu et l’organisation de la formation en apprentissage s’adaptent aux contraintes d’activité de l’entreprise pour répondre au mieux à ses besoins de transmissions de compétences.

Les formations proposées couvrent l’ensemble des besoins des entreprises par secteurs d’activité. Pour répondre à des besoins particuliers relatifs à ses métiers, l’entreprise peut développer une offre spécifique en convention avec un organisme de formation.

  • Maitriser les coûts de recrutement

Le contrat de travail en apprentissage propose des niveaux de rémunération minimale qui varient de 25 à 78% du Smic (ou du minimum conventionnel de branche s’il existe) selon l’âge du candidat et son niveau de qualification à la signature du contrat.

Le nombre d’apprentis n’est pas pris en compte dans le calcul de l’effectif total de l’entreprise et les obligations qui en découlent sauf au titre du risque accident du travail et maladie professionnelle.

  • Les aides financières et exonérations fiscales de l’apprentissage

A concurrence des efforts consentis par l’entreprise pour assurer la formation d’un salarié en contrat d’apprentissage, celle-ci bénéficie d’un ensemble d’aides et exonérations pour diminuer le coût du recrutement.

Calculés en fonction de la taille de l’entreprise, les contrats d’apprentissage profitent d’une aide régionale, d’exonération totale ou partielle de charges sociales et du crédit d’impôt apprentissage.

  • Un réseau d’acteurs dédiés à l’apprentissage

De nombreux acteurs institutionnels sont en charge d’informer, accompagner et orienter les démarches des entreprises qui cherchent à recruter en contrat d’apprentissage.

Les chambres de commerces et d’industrie ont développé un réseau de « Point A » répartis sur l’ensemble du territoire pour informer les employeurs dans leurs démarches de recrutement.

Les autres chambres consulaires, Pôle Emploi et les OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés) de branches sont également des acteurs dédiés à l’orientation des entreprises dans l’apprentissage.

  • Des démarches administratives simples

Le ministère de l’emploi a mise en place un ensemble d’outils accessibles en ligne pour faciliter les démarches administratives d’enregistrement des contrats d’apprentissage.

La simplification administrative va plus loin et la transmission des pièces justificatives au service d’enregistrement n’est désormais plus obligatoire. L’employeur doit simplement attester de la possession des pièces administratives nécessaires et les tenir à disposition en cas d’instruction dans le cadre d’un contrôle aléatoire.