Contrat de travail en alternance, le contrat de professionnalisation permet à l’entreprise de former des salariés à ses métiers et de répondre à des difficultés de recrutement.

Initialement destinés aux jeunes de 16 à 25 ans, il s’est ouvert aux demandeurs d’emplois âgés de 25 ans et plus (ou aux bénéficiaires de minimas sociaux) et couvre ainsi l’ensemble des tranches d’âge des actifs.

Reposant sur l’alternance d’un enseignement théorique et d’une mise en pratique professionnelle en entreprise, le contrat de professionnalisation a vocation qualifiante et présente de nombreux intérêts pour l’entreprise.

Passage en revue des avantages du recrutement en contrat de professionnalisation pour l’entreprise :

Une réponse aux difficultés de recrutement

Le recrutement en contrat de professionnalisation est un moyen de faire face à des besoins  de recrutement, notamment sur des secteurs d’emploi pénuriques.

Le contrat de professionnalisation permet  à l’entreprise de former de nouveaux salariés pour adapter leurs compétences professionnelles aux besoins de son activité et de ses métiers.

Le salarié en alternance participe pleinement à l’activité de l’entreprise hors des temps de formation. La durée variable de la formation en alternance permet à l’entreprise d’accompagner au mieux son intégration et suivre son adaptabilité à ses besoins.

Une transmission des savoir-faire de l’entreprise

La formation d’un salarié en contrat de professionnalisation permet la transmission des savoir-faire nécessaires à pérenniser l’activité de l’entreprise.

Elle répond aux besoins de transfert de compétences nécessaires pour faire à un accroissement d’activité ou renouveler les équipes en facilitant une intégration progressive du salarié formé.

Un outil de recrutement en confiance

La période de formation en contrat de professionnalisation favorise l’intégration d’un nouveau salarié dans l’entreprise, sa connaissance de ses métiers et de son environnement professionnel.

Elle facilite le recrutement du salarié en permettant à l’entreprise de l’évaluer et le tester avant de pérenniser son embauche en toute confiance.

Une offre de formation adaptée aux besoins

Le contrat de professionnalisation a vocation de qualification professionnelle et les formations accessibles sont adaptées aux secteurs d’activités auxquelles elles s’adressent.

Le contenu et l’organisation de la formation répondent aux besoins et contraintes d’activité de l’entreprise pour encadrer la transmission de compétences nécessaires.

Pour répondre à des attentes spécifiques relative à son activité professionnelle, l’entreprise peut développer une offre de formation particulière en conventionnant un organisme dédié.

Un coût salarial maitrisé

Le contrat de professionnalisation définit la rémunération minimale des alternants suivant l’âge du signataire entre 65% et 85% du SMIC ou du salaire minimal conventionnel s’il existe dans la branche professionnelle concernée.

Le nombre d’apprentis n’est pas pris en compte dans le calcul de l’effectif total de l’entreprise et les obligations qui en découlent pour l’employeur (sauf pour le risque accident du travail/maladie professionnelle).

Des aides financières et exonérations fiscales

L’entreprise qui recrute en contrat de professionnalisation peut bénéficier de plusieurs aides et exonérations fiscales suivant la taille de ses effectifs.

Les contrats de professionnalisation ouvrent potentiellement droits à un allègement des cotisations patronales sur les bas et moyens salaires, à une exonération totale si l’alternant est âgé de 45 ans et plus, ainsi qu’à une aide à l’embauche de candidats demandeurs d’emplois ou de candidats âgés de 26 ans et plus.

Un réseau d’acteurs conseil

Les entreprises qui cherchent à recruter en contrat de professionnalisation peuvent s’appuyer sur un ensemble d’acteurs institutionnels en charge d’informer et orienter leurs démarches.

Répartis sur l’ensemble du territoire, le réseau des « Points A » des chambres de commerces et d’industrie informent les employeurs dans leurs démarches de recrutement.

Les différentes chambres consulaires, Pôle Emploi et les Organismes Paritaires Collecteurs Agréés (OPCA) de chaque branche professionnelle sont également des acteurs dédiés à l’orientation des entreprises.

Des démarches administratives simples

Les formulaires et l’ensemble des documents cadre du recrutement en contrat de professionnalisation sont accessibles directement via le site du Ministère de l’Emploi pour faciliter les démarches de l’employeur et préparer l’enregistrement en ligne des déclarations de contrats.