Les acteurs conseil aux entreprises en alternance
L’alternance est un projet complexe pour l’entreprise, mais il existe de nombreuses façons d’obtenir de l’aide

Les entreprises qui cherchent à recruter un salarié en alternance peuvent s’appuyer sur un ensemble d’acteurs conseil chargé de les orienter et les informer dans leurs démarches.

Pour rappel, les entreprises ont le choix entre 2 types de contrat reposant sur l’alternance d’enseignements théoriques et de mise en pratique professionnelle : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation.

A vocation diplômante, le contrat d’apprentissage s’adresse en priorité aux jeunes de 16 à 25 ans dans l’objectif d’obtenir un diplôme d’état ou un titre reconnue au RNCP (Répertoire Nationale des Certifications Professionnelles) à l’issue de la formation.

A vocation qualifiante, le contrat d’apprentissage œuvre à l’insertion professionnelle des jeunes sorti de la formation initiale sans qualification et des demandeurs d’emploi. Il permet l’obtention d’une qualification professionnelle reconnue au RNCP ou par accord de branche.

Les entreprises désireuse de souscrire l’un ou l’autre des contrats peuvent ainsi faire appel à différentes structures institutionnelles pour les aider à appréhender les modalités de l’alternance, identifier leurs besoins ou encore à définir le profil de l’alternant en termes de qualification professionnelle.

 

Les OPCA des branches professionnelles

Organismes de statut privé à but non lucratif, les OPCA, Organismes Paritaires Collecteurs Agréés sont en charge de collecter, mutualiser et redistribuer les obligations financières versées par les entreprises au titre de la formation professionnelle. Ils représentent des interlocuteurs privilégiés pour les entreprises qui souhaitent s’informer sur les possibilités de formation professionnelle de leurs salariés.

On dénombre 21 OPCA attachés à un secteur professionnel d’activité ainsi que 2 OPCA interprofessionnels dont le rôle est de collecter les fonds de formations des entreprises n’ayant pas d’obligation de verser à un OPCA de branche.

Selon le secteur d’activité de l’entreprise, cette dernière doit s’adresser à l’OPCA dont dépend sa branche professionnelle :

  • ANFA pour l’automobile,
  • FAFIH pour l’hôtellerie,
  • FAF SAB pour l’artisanat,
  • FAFIEC pour l’ingénierie et l’informatique,
  • FORCO pour le commerce et la distribution,
  • OPCA BAIA pour la banque,
  • OPCAPL pour les professions libérales,
  • OPCASSUR pour l’assurance etc.

L’OPCA est un service de proximité pour les entreprises. Ils ont développé une connaissance des formations et des problématiques spécifique liés à leur secteur professionnel et peuvent aider les entreprises à mettre en place les contrat d’apprentissage ou de professionnalisation répondant à leurs besoins.

 

Le réseau national des « Point A »

Les Chambres de Commerce et d’Industrie ont mise en place au niveau national un réseau de « Point A » destiné à accompagner les entreprises dans leurs démarches de recrutement en alternance. Les Points A disposent de conseillers dédiés aux entreprises pour les informer et les orienter suivant leurs besoins au niveau local.

Les « Points A » permettent aux entreprises d’accéder à :

  • Une information approfondie sur les contrats, les métiers, les formations, les jeunes et les entreprises,
  • Un accompagnement lors des démarches administratives et de la saisie des contrats,
  • L’enregistrement des contrats d’apprentissage ou de professionnalisation,
  • Une réponse quant aux besoins en compétences des entreprises,
  • Un accompagnement tout au long du processus de recrutement,
  • Une aide pour définir le profil de poste proposé par l’entreprise (durée, missions, programme de l’alternance etc.).

Les CCI permettent également aux entreprises de pouvoir déposer leur offre de recrutement en alternance directement en ligne via leurs plateformes.

 

Les structures d’information sur la formation professionnelle

Dans sa recherche d’une formation professionnelle en alternance adaptée à ses besoins, l’entreprise peut se tourner au niveau local vers les CARIFS (Centres d’Animation de Ressources de l’Information sur la Formation) et OREF (Observatoires régional de l’emploi et de la formation) qui recensent les offres existantes de formation.

Les entreprises peuvent également s’appuyer sur d’autres acteurs qui concentrent les informations sur la formation professionnelle et peuvent les assister dans leurs recherches:

  • L’AFPA ou l’Association Nationale de la Formation Professionnelle des Adultes
  • Les GRETA ou Groupements d’Etablissements publics locaux d’enseignement

 

Les structures institutionnelles d’accompagnement

Les chambres consulaires (Chambres de commerce et d’industrie, Chambres des Métiers et de l’Artisanat, Chambres agricoles) sont de bons interlocuteurs pour l’entreprise qui cherche à recruter en alternance. Ayant une connaissance des problématiques propres à l’employeur, elles accompagnent les entreprises dans la recherche de la formation professionnelle et des candidats qui répondront à ses besoins.

Localement, ces institutions offrent les services suivants aux entreprises :

  • Rencontre avec les organismes de formation,
  • Réseaux de parrainage,
  • Conseil sur la formation en alternance,
  • Partenariat avec les associations et syndicats professionnels,
  • Accompagnement lors de la rédaction du contrat

Les conseillers de Pôle Emploi sont à la disposition des entreprises pour préparer la mise en place d’un recrutement en alternance. Habitués des problématiques liées aux modalités des contrats en alternance, ils conseillent l’employeur sur le profil du poste à pourvoir et relaie son offre de recrutement auprès d’un large bassin de candidats potentiels..

Association sous tutelle du Ministère en charge de la formation professionnelle, le Centre Inffo est en charge d’une mission de service public dans les domaines de l’orientation et de la formation permanente. Il soutient et accompagne les entreprises par des actions d’accueil, d’information, de conseil et d’assistance au recrutement en alternance. Situé à Paris, il dispose d’une plateforme documentaires en ligne accessible à tous.

 

Les organismes de formation professionnelle

Les organismes de formation eux-mêmes peuvent faire le lien entre l’entreprise et l’alternant et accompagner les entreprises dans leurs démarches administratives.

Dans le cadre d’un contrat d’apprentissage par exemple, il est pertinent de se renseigner auprès des Centres de Formation des Apprentis de sa région. Les CFA sont le plus souvent les établissements en charge de la formation d’un salarié en contrat d’apprentissage et connaissent donc parfaitement l’offre locale de formation professionnelle.

Les organismes de formation permettent avant tout d’aider les entreprises à trouver un candidat adapté à ses objectifs de qualification professionnelle mais ils les conseillent aussi avant et durant toute la durée de la formation, notamment sur les modalités de mise en place de la formation ou d’évaluation et de suivi de l’alternant.