La formation en alternance attire davantage d’entreprises en quête de profils capables d’occuper les postes en manque de personnel. Les employeurs trouvent dans cette forme de recrutement une solution adéquate pour améliorer leur production tout en pérennisant les savoir-faire nécessaire à leur activité.

Avec la reprise de la croissance, l’activité économique s’accélère et les offres de recrutement en alternance devrait augmenter en 2018 pouvant créer parfois des tensions sur le marché de l’emploi. Tous les secteurs d’activité sont concernés et de nombreuses grandes entreprises tout comme les TPE et PME se tournent vers la formation en alternance pour embaucher des salariés qualifiés répondant à leurs besoins.

En contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, passage en revue des principaux secteurs et entreprises qui devraient recruter en alternance en 2018 :

Quels secteurs recrutent en alternance en 2018 ?

L’industrie, l’artisanat ou encore la restauration constituent les secteurs historiques qui favorisent les contrats en alternance. Ces domaines recrutent toujours autant de profils. Il s’agit donc de secteurs intéressants pour les jeunes souhaitant se former pour un métier.

Aujourd’hui, d’autres secteurs s’ouvrent aussi au recrutement en alternance. Ainsi, les secteurs de la banque, des assurances, de l’audit, du BTP ou encore de la distribution sont désormais à la recherche de jeunes alternants.

Par ailleurs, le secteur de la distribution, de l’informatique, du transport-logistique ou encore de l’énergie ont une demande croissante de profils recrutés en alternance.

Quelles sont les entreprises qui recrutent le plus d’alternants ?

Parmi les grands recruteurs en alternance, on distingue la Société Générale qui embauche traditionnellement de très nombreux profils chaque année : l’entreprise compte 1600 alternants en 2017 sur plus de 200 métiers et accueille chaque année environ 200 jeunes alternants de niveau post-bac rien que dans la banque de détail. Les sociétés du groupe ne sont pas en reste comme Boursorama, Crédit du Nord ou encore Leasing auto. Toujours dans le secteur banque/assurance, LCL cherche chaque année à renouveler ces effectifs avec de nombreux alternants, tout comme chez AXA France. Enfin, Groupama engage 800 alternants par an.

Dans le domaine de l’Audit et du Conseil, on constate une hausse des recrutements en alternance chez Deloitte qui recherche 1500 stagiaires par an et Accenture.

Le monde de la nouvelle technologie, de l’ingénierie sont également à la recherche de bons profils pour pallier au manque de personnel. C’est le cas de Sopra Steria qui souhaite embaucher 350 alternants, mais également ESN Keyrus ou encore GFI Informatique. L’opérateur Orange souhaite recruter jusqu’à 5000 jeunes en 2018.

L’énergie n’est pas en reste lorsqu’il s’agit d’étoffer l’équipe. EDF a décidé de recruter 5% de ses employés en alternance. La RTE invite chaque année 200 alternants pendant que SUEZ engage 1000 alternants. GRDF fait signer 400 nouveaux contrats par an.

Enfin, dans le secteur de la distribution, les alternants sont également très demandés. Chez Carrefour plus de 5000 places en alternance sont à pourvoir. Chez Decathlon, 1500 contrats d’alternance et de stages sont prévus et enfin, pour le groupe GrandVision France incluant GrandOptical, Générale d’Optique ou Solaris, on dénombre 140 contrats.

Les autres secteurs sont également concernés : le BTP avec Colas et Soprema Entreprises, ou Saint-Gobain, le monde de l’automobile avec Renault qui engage 2000 alternants, Citroën qui recherche 1400 profils ou encore Norauto. De même, la SNCF et la RATP ne cessent d’embaucher des alternants.

Dans le secteur de l’hôtellerie-restauration, McDonald’s embauche bon nombre de candidats. Accor souhaite engager 500 jeunes pendant que le Club Med recherche ses futurs collaborateurs via l’alternance. Disneyland Paris propose des places dans ses écoles hôtelières.

Quels profils sont les plus recherchés en alternance ?

L’alternance permet de se former pour un métier précis. Elle donne aux jeunes l’occasion d’apprendre un métier tout en finissant leur cursus en vue d’un diplôme allant du CAP jusqu’au bac+5.

Si certaines entreprises recherchent des jeunes non qualifiés en vue d’un contrat en alternance pour obtenir un CAP, d’autres sont beaucoup plus exigeants et sélectionnent les profils ayant un Bac +3 à Bac+5 qui sortent d’une école d’ingénierie. C’est par exemple le cas des entreprises œuvrant dans l’informatique. Dans les secteurs spécifiques comme l’hôtellerie, les offres sont nombreuses et disponibles . On y propose des diplômes de CAP jusqu’à Bac+5.

Les postes occupés par les alternants sont variés et dépendent des entreprises et du secteur. Si les profils commerciaux sont très recherchés, les postes dans la communication, les ressources humaines, la finance, la Recherche et Développement ou encore les systèmes d’information sont vivement recherchés.