Le nombre de créations d’entreprises en forte hausse

Les derniers chiffres publiés par l’INSEE concernant les créations d’entreprises montrent une légère hausse au mois de septembre 2018 (+0,8%). Sur les douze derniers mois, la croissance du nombre cumulé d’entreprises créées poursuit son accélération, à 17,9%. Elle concerne tous les types d’entreprises. Ce dynamisme devrait être consolidé par la loi Pacte, qui vient d’être votée par  l’Assemblée nationale.

De multiples créations d’entreprises dans le secteur des transports

En données brutes, le nombre cumulé d’entreprises créées au cours des trois derniers mois augmente nettement (+17,6 % sur un an). Le secteur « transport et entreposage » est celui qui a connu le plus de créations d’entreprises au cours des trois derniers mois (+7 400 créations). Il est porté par les activités de poste et de livraison à domicile (+6 400 créations). Nombre d’enseignes du e-commerce passent en effet par des micro-entrepreneurs pour faire livrer les commandes de leurs clients passées sur le net.

En septembre 2018, la part des immatriculations de micro-entrepreneurs dans le total des entreprises créées au cours de douze derniers mois croît pour le onzième mois consécutif et atteint 43,7 %. Mais tous les types de créations sont en hausse : les immatriculations de micro-entrepreneurs (+27,9 %), les créations d’entreprises individuelles classiques (+23,5 %) et, dans une moindre mesure, celles de sociétés (+2,0 %).

La loi Pacte pour consolider la tendance ?

Si l’on étudie les mesures destinées aux micro-entrepreneurs dans la projet de loi Pacte, ces chiffres ne devraient pas faiblir dans les prochains mois. Le texte, qui vient d’être voté par l’Assemblée nationale et pourrait être définitivement adopté au printemps 2019, comprend en effet deux mesures favorables qui devraient encourager de nouvelles créations de micro-entreprises.

Le stage préalable à la création d’une activité artisanale sous ce statut devrait ainsi être supprimé. De plus, le projet de loi prévoit la suppression de l’obligation d’avoir un compte bancaire professionnel séparé du compte personnel, pour les micro-entrepreneurs dont le chiffre d’affaires est inférieur à 10 000 euros annuels.

Le projet de loi Pacte a été voté par l’Assemblée nationale en première lecture le 9 octobre dernier. Il sera examiné par le Sénat en janvier 2019.

Consultez le rapport de l’INSEE ici.