Augmentation de la formation professionnelle des salariés de la filière agricole

Le Fonds national d’assurance formation des salariés des exploitations et entreprises agricoles (Fafsea) a publié son rapport d’activité 2016 et dresse un état des lieux de la formation professionnelle des salariés du secteur.

Le Fafsea fait ainsi état d’une collecte de 309,8 millions d’euros pour l’année 2016, dont 23,1 millions d’euros dédiés à l’apprentissage, soit une augmentation de 2,75% du total constatée sur un an.

La formation professionnelle continue des salariés des exploitations et entreprises agricoles a bénéficié d’un financement de plus de 220 millions d’euros, soit 3,8% de hausse par rapport à 2015. 268 000 salariés ont ainsi été bénéficiaires de plus de 8 millions d’heures de formation financé par le Fafsea.

Le CPF monte en puissance

Le Fafsea constate une montée en puissance du compte personnel de formation (CPF) depuis sa dernière réforme, ce qui a permis à plus de six mille personnes de faire évoluer leurs compétences dans ce cadre. Cela représente une hausse de 403% sur les 12 derniers mois, pour un coût total de 19,7 millions d’euros.

Pour la première moitié de l’année en cours, le Fafsea a par ailleurs déjà procédé à l’engagement de 14,2 millions d’euros au titre du Compte personnel de formation.

Enfin, l’organisme relève que plus d’un millier de salariés du secteur ont bénéficié d’un conseil en évolution professionnelle suite à l’opération de communication mise en place par le Fafsea en 2016 pour promouvoir ce dispositif.

Aide aux TPE en difficulté

Au cours de l’année 2016, le Fafsea a procédé au lancement d’un service baptisé « AEF maintien » destiné aux entreprises rencontrant des difficultés à la suite d’un événement exceptionnel. Ce dispositif d’accompagnement de l’effort de formation (AEF) favorise la montée en compétences des salariés qui ont subi des périodes de chômage de manière partielle.

En 2016, le Fafsea a également procédé à une réorganisation à cause de la réforme au sein des territoires. Ainsi, en métropole, l’Opca a une structure disposant de 6 délégations territoriales où des équipes mobiles évoluent pour permettre aux zones rurales de bénéficier des ses services.

Enfin, l’exercice 2016 a été l’occasion pour Fafsea d’investir dans la dématérialisation de la collecte. A noter que l’Opca compte actuellement près de 150 000 entreprises adhérentes dont la majorité emploient moins de onze salariés. Le Fafsea dispose par ailleurs d’une plateforme nommée Netservices que plus de 20 000 entreprises ont utilisé.

Télécharger le rapport d’activité complet du FAFSEA ici.