La formation, solution pour faire face aux besoins en compétences du secteur naval

Avec un développement constant, le secteur naval ainsi que ceux des marchés à l’export de la croisière, de la défense, de la plaisance et de la pêche font face à une augmentation de leurs besoins en emploi qualifié non pourvus. Ainsi, l’enjeu de la formation est essentiel pour le secteur où la qualification professionnelle reste un avantage comparatif influençant la décision d’embauche.

Un engagement des régions pour développer la formation et l’employabilité

Les besoins en emplois sont particulièrement élevés en Nouvelle-Aquitaine. En effet, la thématique de la croissance bleue est une priorité pour la Région. D’ailleurs, les entreprises de Construction et Maintenance Navale voient leur développement être impacté négativement par les besoins en recrutement non pourvus.

Pour répondre à ces besoins, les présidents des Régions Bretagne, Normandie, Pays de la Loire et Nouvelle-Aquitaine ont conclu avec les directions de grandes entreprises du secteur une déclaration d’intention pour engager une initiative pour la dynamisation des appareils de formation du secteur naval à l’échelle interrégionale.

Ainsi, leurs engagements sont les suivants :

  • Promotion des métiers et carrières de la filière navale, les faire connaître et faire une présentation de la richesse, la modernité et les technicien des métiers, notamment avec la transformation numérique.
  • Augmentation de la lisibilité de l’offre de formation régionale, analyse des besoins et développement d’une ingénierie de formation qui prend en compte les spécificités de l’industrie navale.
  • Rassemblement de l’ensemble des acteurs pour apporter une réponse aux besoins de recrutement des entreprises
  • Promotion de cette initiative à l’international en fonction des besoins.

Objectifs de la déclaration d’intention

L’une des finalités est la mise en place d’un continuum qui va du CAP au diplôme d’ingénieur et de travailler sur des parcours en favorisant l’alternance :

  • A court terme, du CAP à la licence pro, afin d’apporter une réponse aux besoins les plus critiques des professionnels en mettant en cohérence les formations existantes, voire de création de nouvelles formations.
  • A moyen/long terme de la licence pro au diplôme d’ingénieur, via le réseau des écoles d’enseignement supérieur afin de donner toute sa place à l’innovation technologique et anticiper l’ingénierie navale de demain.