Quel impact du numérique sur l’organisation du travail ?

impact-numerique-organisation-travail

Le troisième tome du rapport sur les conséquences de l’automatisation et de la numérisation sur l’emploi a été publié récemment par le conseil d’orientation. Le rapport est cette fois-ci consacré à l’impact sur les pratiques d’organisation du travail.

Le rapport est consacré à un diagnostic sur les tendances actuelles d’évolution des modes d’organisation du travail et leur lien avec les avancées technologiques ainsi que leurs implications sur les situations des personnes au travail avec le progrès technologique.

Selon le document, le numérique aurait un effet positif sur la perception du salarié de la complexité, de l’intensité et de l’intérêt de son travail. Ceci dit, cela ne peut être vérifié que jusqu’à une certaine part du temps de travail (de 60 à 80% du temps). Au-delà de cette proportion, l’usage du numérique aurait un impact négatif pour l’intérêt et l’intensité du travail, et stable pour sa complexité.

De nos jours, les conséquences de l’utilisation du numérique ne concernent pas que l’organisation de l’entreprise ou du travail, mais bien les situations de travail elles-même. De fait, l’étude relève que de nombreux effets sont liés à la mise en place du numérique, dont certains peuvent être contradictoires :

  • Enrichissement du travail et augmentation de son intérêt mais également son appauvrissement
  • Réduction des efforts physiques et des postures contraignantes ; déplacement des contraintes ou augmentation du niveau d’attention cognitif et de la complexité du travail
  • Augmentation de l’intensité du travail et favorise une meilleure gestion du temps de travail par la personne
  • Encouragement de l’autonomie et aussi des contrôles
  • Augmentation de la flexibilité de l’organisation des lieux et du temps de travail
  • Intensification de la coopération et de la collaboration au sein de l’entreprise et des partenaires extérieurs ou, au contraire, augmentation de l’isolement.

Les résultats d’une étude sur l’exposition des salariés français face à l’automatisation

Outre les deux premiers tomes des rapports du Conseil d’orientation, ce dernier a également publié les résultats d’une étude sur l’exposition des salariés français face à l’automatisation. L’essentiel des résultats de cette étude sont les suivants :

  • Moins de 10% des emplois cumulent des vulnérabilités qui menacent l’existence dans un contexte d’automatisation
  • Le contenu de la moitié des emplois existants pourrait subir une transformation notable ou profonde.

Consulter la synthèse du rapport « Automatisation, numérisation et emploi » ici.