L’Île-de-France se dote d’une stratégie pour l’Insertion par l’activité économique

L’Île-de-France compte près de 400 structures d’Insertion par l’activité économique (IAE) et plus de 27.500 salariés en insertion. Ce secteur est donc un acteur-clé de l’Économie sociale et solidaire (ESS) et représente un puissant levier d’insertion pour les publics les plus éloignés de l’emploi.

Le potentiel d’accroissement de ces structures d’insertion est important, dans un contexte de développement économique avec notamment plusieurs grands projets régionaux (Grand Paris express, Jeux olympiques) mais aussi l’essor des pratiques de clauses sociales et d’achats responsables.

Les acteurs de l’IAE (État, Région, Conseils départementaux et réseaux de l’IAE) se sont donc concertés pour élaborer une stratégie partagée pour la période 2018-2020, que la Direccte [1] a publiée fin novembre. Cette stratégie s’articule autour de trois sujets majeurs.

Développer le secteur de l’IAE en Île-de-France

La mobilisation des financeurs franciliens au bénéfice des structures de l’IAE reste entière, afin de développer des offres d’insertion pour l’ensemble des publics les plus éloignés de l’emploi et sur tous les territoires de la région.

Même si les besoins des Structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) ne sont pas encore tous couverts, l’enveloppe de l’État s’est accrue de 15% depuis 2014 pour atteindre 79 millions d’euros en 2018. Les financements des Conseils départementaux se sont eux stabilisés à 26 millions d’euros en 2018.

Quant au Conseil régional, il a fait évoluer ses modes de financement en ciblant les structures en développement (gamme UP). De plus, il souhaite promouvoir l’activité des SIAE à travers ses marchés publics en adoptant une démarche exemplaire d’achats socialement responsables.

Renforcer l’accès aux marchés publics pour les SIAE

L’objectif est de conforter sur les prochaines années une dynamique déjà bien lancée, dans le cadre des marchés publics, de développement des clauses sociales et des politiques d’achats responsables. La Direccte encourage donc les acteurs institutionnels à développer les partenariats avec les entreprises et la mise en place de passerelles d’insertion, notamment dans le cadre des grands projets franciliens.

Développer l’accès à la formation pour les publics en insertion

L’investissement massif dans la formation au travers du PIC (Plan d’investissement dans les compétences) doit permettre aux structures, selon la stratégie présentée par la Direccte, de faciliter l’accès de leurs salariés à la formation.

Téléchargez le document de la Direccte « Stratégie pour l’IAE en Île-de-France » ici.

[1] Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi.