Les organismes de formation séduits par la réforme

Selon une enquête réalisée par la Fédération de la Formation Professionnelle (FPP) auprès de ses adhérents, ceux-ci ont une vision positive de la récente réforme. 98% des organismes de formation y voient en effet des opportunités pour le développement de leur activité.

La réforme, une opportunité d’étendre l’offre de formation

La dernière édition de l’Observatoire économique de la FPP présente les résultats d’une enquête menée auprès des organismes de formation sur leur perception de la réforme instaurée par la loi Avenir professionnel. Il apparaît que ceux-ci ont une appréciation globalement positive des nouvelles mesures.

Plus précisément, les organismes de formation disent considérer que la réforme est une opportunité de :

  • créer une nouvelle offre de formation, à 72% ;
  • diversifier vers des formations certifiantes, à 69% ;
  • toucher de nouveaux publics, à 66% ;
  • repenser son organisation, à 60% ;
  • développer l’apprentissage, à 57% ;
  • aller plus directement vers les entreprises, à 55%.

Globalement, plus de 80% des adhérents anticipent des impacts positifs de l’élargissement de la définition de l’action de formation.

Un regard circonspect sur certains dispositifs de la réforme

Dans l’attente de la période de transition et de la mise en œuvre de certains dispositifs, les professionnels de la formation ont une appréciation mesurée de ceux-ci. Ainsi, 45% d’entre eux anticipent des impacts immédiatement positifs de la monétisation du CPF (Compte personnel de formation), mais 25% ne se prononcent pas dans l’attente de la période de transition pour l’année 2019.

Par ailleurs, ils sont 60% à ne pas se prononcer dans l’attente de la mise en œuvre du nouveau dispositif PRO-A. Enfin, près de 50% ne se prononcent pas sur la transformation du CIF (Congé individuel de formation) en CPF de transition avant la période de transition.

L’offre de formation, priorité des organismes

L’enquête de la FPP montre aussi que les priorités de ses adhérents sont tournées vers leurs clients potentiels. Ainsi, l’évolution de la stratégie commerciale est une priorité forte pour 81% d’entre eux, et la digitalisation de l’offre de formation l’est pour 79% des répondants. Quant au développement de l’offre de formations certifiantes, c’est une priorité forte pour 74% d’entre eux.

Consultez l’Observatoire économique de la Fédération de la Formation Professionnelle ici.